La 4:44 tour débarque à Montréal

Le rappeur et homme d’affaires Jay-Z s’est arrêté au Centre Bell dans le cadre de la 4:44 Tour, le 21 novembre dernier. La première partie du spectacle était consacrée à Vic Mensa, artiste natif de Chicago et signé à l’étiquette de disque Roc Nation.

Première partie : Vic Mensa

Source : Bluntiq

La prestation de Vic Mensa a commencé avec la chanson Wolves, pièce musicale qui se retrouve sur le plus récent album de Kanye West, The Life of Pablo où Mensa y collabore avec la chanteuse Sia.

Je n’étais pas trop familière avec les chansons de Vic Mensa mis à part U Mad, qu’il interprète avec Kanye West.

Somme toute, il a donné une bonne performance. Ces chansons sont du type conscious rap puisqu’il parle régulièrement de la société qui l’entoure, de diverses situations qu’il veut dénoncer et même de ce qu’il vit au quotidien.

Il fait par exemple référence à la brutalité policière qui sévit aux États-Unis. La chanson We could be free, notamment, a été dédiée aux jeunes américains noirs décédés à cause de la violence. Lors de la prestation de cette chanson, il a demandé aux personnes dans l’audience d’illuminer la salle avec leur cellulaire. Un moment magique! La lumière apportait une sérénité au contenu difficile de la chanson.

Par moment, la manière dont il présentait ses chansons me rappelait J.Cole, artiste également connu pour son conscious rap. (suggestions d’albums de J.Cole : 4 your Eyez Only et 2014 Forrest Hills Drive).

Tout compte fait, le message que Vic Mensa a voulu transmettre au public est que “L’amour conquis tout”.

“ Love conquers all” – Vic Mensa

Les deux récents projets du rappeur de Chicago sont :

The Autobiography, son premier album sorti en juillet dernier et The Manuscript, un EP de 4 chansons où il collabore avec Pusha-T, rappeur et président de G.O.O.D Music et Mr.Hudson qui a collaboré avec Jay-Z sur Forever Young et la chanson Paranoid avec Kanye West.

Jay-Z : présent, énergique et messager

Source: PartyeartH

Jay-Z, natif de Brooklyn à New York a commencé son spectacle avec Kill Jay-Z, la toute première chanson de son album 4:44.

Il était placé au centre de la scène circulaire. The Roc Boys, les musiciens de Jay-Z étaient placés au bas de la scène à des endroits spécifiques. Aussi, lorsqu’il performait, il avait le loisir de se déplacer. Il pouvait être au milieu de la plateforme ou sinon, lorsqu’il voulait se retrouver proche de son public, les parties latérales de la plateforme s’abaissaient, ce qui lui permettait une certaine proximité avec ses fans. De plus, les 6 grands écrans permettaient de ne rien manquer de sa prestation. Les effets spéciaux étaient aussi très réussis.

C’est un Jay-Z énergique qui a donné une prestation remplie d’émotions.

Similaire au message de Vic Mensa, celui que Jay-Z a voulu transmettre est “L’amour est plus fort que la haine”. Il faisait référence à la situation mondiale qui devient de plus en plus chaotique.

“Love always trumps hate” – Jay-Z

Jay-Z et son audiencE

Source : photos prise par mon amie 

Malgré l’énergie électrisante du Centre Bell, le rappeur a pris le temps de converser et discuter avec ses fans.

Jay-Z a fait plusieurs chansons comme LuciferRun this TownEmpire State of MindBig Pimpin, etc. Ce ne sont pas les hits qui manquaient à ce concert! Les chansons de 4:44 qu’il a interprétées sont Family Feud4:44MoonlightThe Story of O.JSmileKill Jay-Z et Bam, etc.

La dernière chanson du spectacle était Encore/Numb en hommage à Chester Bennington, chanteur et membre du groupe Linkin Park qui s’est suicidé en juillet dernier. La chanson se voulait une ode à la vie!

Donc, le spectacle de Jay-Z était définitivement rempli de succès et de messages inspirants.

Posted In,

Laisser un commentaire