Camp Cope : How to Socialise & Make Friends

Le groupe rock/alternatif/indie Camp Cope, qui m’était inconnu jusqu’à tout récemment, est un trio composé de Georgia McDonald, la chanteuse et guitariste du groupe, Kelly-Dawn Hellmrich la bassiste, et Sarah Thompson qui joue de la batterie. Elles sont originaires de Melbourne en Australie.

Le groupe a deux albums. Le premier, Camp Cope, est sorti en 2016 et le second, How to socialise and make friends est sorti au début du mois de mars 2018. Le titre de leur plus  récent album m’a attirée. Ont-elles l’intention de nous donner des outils pour qu’on apprenne à se faire des amis? Il est vrai qu’à l’ère de téléphones intelligents et de réseaux sociaux dans laquelle nous vivons, de tels conseils ne seraient pas de trop.

En fin de compte, ce n’est pas du tout ça!

Les différents thèmes de l’album sont la place et/ou le manque de femmes dans les festivals musicaux (ça fait référence à ce qu’elles ont dit au Falls Festival en Australie). Les filles y font référence avec la chanson The Opener lorsqu’elles disent :

«  It’s another man telling us we can’t fill up the room
It’s another man telling us to book a smaller venue
‘Nah, hey, cmon girls we’re only thinking about you’
Well, see how far we’ve come not listening to you » 

-The Opener

Aussi, avec les chansons Anna et I’ve got you, le deuxième album de Camp Cope soulève la quête de soi et le partage d’émotions. I’ve got you met en lumière le décès du père de la chanteuse.

De plus, la chanson titre de l’album How to socialise and make friends parle d’une relation amoureuse qui ne semble pas trop fonctionner.

À la toute première écoute de l’album, je trouvais que la chanteuse du groupe criait davantage qu’elle ne chantait. Mais… à force d’écouter l’album j’ai pu apprécier la musique du groupe. À quelques reprises, en écoutant les chansons, ça m’a fait penser à la musique de Laura Sauvage. Entre autres, à la chanson You’re Ugly When You Cry de son plus récent album, The Beautiful.

 

Les chansons qui ont su capter mon attention sont The OpenerI’ve Got YouHow to socialize and make friends et The Face of God.

Finalement, le deuxième album du trio australien Camp Cope n’est pas mon album favori, mais j’ai tout de même apprécié certaines chansons. Tout compte fait, ce n’est pas de la musique que j’écouterais tous les jours!

Source image : Darwin Festival 
Posted In,

1 Comment

Laisser un commentaire