Leon Bridges : une évolution musicale

J’ai découvert Leon Bridges, chanteur de soul / r&b originaire de Fort Worth au Texas grâce aux chansons Better Man et Coming Home qui se retrouvent sur ComingHome, son premier album sorti en 2015. Ceux qui connaissent bien cet artiste ont probablement remarqué que la sonorité de cet album ne ressemble pas du tout à son deuxième projet musical Good Thing. Selon moi, cette différence prononcée s’explique par l’évolution musicale de Bridges.

Alors que la musique de Coming Home semble s’inspirer des artistes Sam Cooke et Otis Redding; deux grands chanteurs de la période des années 60, les chansons de Good thing ,elles, sont un peu éloignées du son des 60’s/r&b mais se rapprochent d’un son r&b plus moderne (sans oublier la saveur de Leon Bridges).

À quelques reprises, les chansons m’ont fait penser à un mix de Anderson .Paak x Leon Bridges. Par exemple, en plus d’avoir un son assez rythmé, la chanson Bad Bad News contient quelques touches de musique jazz qui rappellent Anderson .Paak.

Sur la chanson Beyond, il explique l’amour qu’il ressent pour une fille, dans Shy il s’exprime sur la place que la timidité peut occuper dans une relation et dans Forgive you, il parle de pardon. Malgré sa courte durée (35 minutes), Good Thing contient 10 chansons qui nous font naviguer dans le monde musical de Leon Bridges. Un univers où la musique r&b est omniprésente.

Bridges nous présente définitivement « la bonne chose » (good thing) dans chacune de ses pièces musicales.

Photo de couverture : Garden and Gun

Laisser un commentaire