La passion du métier et les expériences pour la KOD tour

La tournée KOD de J.Cole s’est arrêtée au Centre Bell le 5 octobre dernier.

Earthgang & Young Thug

Source : Dreamville

La soirée de hip-hop a débuté avec le duo Earthgang en provenance d’Atlanta. Dès la première chanson, les deux artistes vêtus d’un ensemble une pièce orange ont su propager leur énergie. Une énergie qui s’est fait ressentir lors de toute leur prestation. Ils ont chanté Meditate puis une pièce qui mettait de l’avant leur mécontentement vis-à-vis président des États-Unis, Donald Trump . Ensuite, Earthgang a présenté la chanson prodige par J.Cole nommée Voodoo . Leur premier album, Mirrorland, sera disponible bientôt.

Source : Pitchfork 

La soirée s’est poursuivie avec l’arrivée de Young Thug, lui aussi originaire d’Atlanta. Il s’agissait de sa première prestation sur le sol montréalais. Vêtu d’un manteau rouge et blanc, il a présenté plusieurs chansons de son répertoire comme Pick Up the phoneBestfriendAin’t about the money où il y collabore avec un autre rappeur d’Atlanta, T.I. et Lifestyle. L’énergie qui était présente lors de la prestation de Earthgang a augmenté lors des chansons de Young Thug. Son plus récent projet On the Rvn est disponible.

J.Cole

Source : Billboard 

Sa prestation a débuté avec le premier morceau de l’album, Intro, qui a mis l’audience dans le contexte du plus récent album de J.Cole. Une fébrilité pouvait se ressentir dans tout le Centre Bell .

Cole a présenté les chansons de KOD comme Motiv8Kevin’s HeartFriendsATM, etc. Aussi, il a pigé dans des pièces musicales de ses mixtapes de début de carrière et de ses albums. Nous avons pu entendre Can’t get enoughWet DreamzWork itApparentlyLove Yourz, etc.

Les cris “K.O.D!! K.O.D!!” pouvaient se faire entendre. De plus, lorsque J.Cole présentait ses chansons, nous pouvions l’apercevoir sourire et être heureux d’être devant son public montréalais. Il était également accompagné de musiciens, de choristes et d’un DJ.

J.Cole a partagé avec son audience les 3 significations de son plus récent projet musical K.O.D (Kill Our DreamsKids Overdosed et Kids on Drugs). De plus, il a partagé différentes notions comme celle du succès et de la peine. Le rappeur de Fayetteville a une facilité à véhiculer son art. Par exemple, l’art des paroles et celui de raconter les histoires de ses chansons étaient bien exécutées.

Il a mentionné qu’il n’y a pas de succès du jour au lendemain. Il faut travailler et y aller un jour à la fois.

«  It’s one step at a time »

 – J.Cole

Aussi, le chemin que l’on prend pour réaliser nos rêves est plus important que le succès final puisque la route vers la réussite est pleine d’apprentissages. Un élément qu’il a souligné est que la capacité de faire face à la douleur nous rend plus en santé. Donc, il est important de parler des tourmentes que nous vivons?. Il ne faut pas pas laisser cela à l’intérieur de nous mais il faut l’extérioriser.

«  What makes up happy is our ability to process and deal with pain »

– J.Cole

Enfin, cette soirée de hip-hop était énergique. Le spectacle était axé sur les épreuves, la stabilité et la notion du succès. Les propos traités par J.Cole peuvent emmener à une réflexion sur notre relation avec nos épreuves personnelles.

Source de l’image de couverture : Variety

Laisser un commentaire