Anderson .Paak : Oxnard

Le rappeur, chanteur, producteur et auteur-compositeur-interprète et batteur californien connu pour ses influences hip-hop, r&b, soul et funk, Anderson .Paak, nous revient avec son troisième album Oxnard. Son premier album solo était Venice (2014) et le second était Malibu (2016).

Il s’agit d’un album de 56 minutes où l’artiste nous emmène visiter sa ville natale, Oxnard, située en Californie.

La versatilité d’Anderson .Paak

Ce troisième album nous donne envie de danser. Les chansons sont quelques fois rythmées et d’autres fois plus lentes. La versatilité d’Anderson .Paak se fait ressentir sur toutes les pièces musicales d’Oxnard. D’ailleurs, ce qui est intéressant avec ce troisième projet musical c’est qu’il semble y avoir 2-3 morceaux musicaux inclus dans chaque chanson. En effet, étant donné que nous pouvons trouver 2 ou même 3 sons différents sur la même chanson, cela pourrait carrément créer une autre chanson. 6 SummersWho R U ?et Smile/Petty en sont de bons exemples. 

Est-ce qu’il y a des faux pas sur ce projet? Non, juste des chansons qui font du bien. En écoutant cet album, nous découvrons des chanteuses comme Kadhja Bonet(The Chase) et Norelle(Headlow)qui proposent un son r&b. Aussi, Anderson .Paak collabore avec plusieurs autres artistes comme Bj The Chicago Kid, Kendrick Lamar, Q-Tip, Kendrick Lamar, J.Cole, etc. 

De plus, Oxnard nous fait découvrir un artiste qui se questionne sur plusieurs facettes de sa vie comme le rythme auquel il vit, l’amour, les relations, etc. 

Les paroles et thèmes d’Oxnard

Dans Cheersavec Q-Tip, il fait mention de Mac Miller, décédé en septembre 2018, qu’il aurait souhaité toujours avoir à ses côtés aujourd’hui. 

«  I’m workin’ on a world premiere
And I could see the world from here
They ask me where I’m going from here
Shit, anywhere long as the runway is clear
Shit, music business movin’ too fast for me (God damn)
Wishin’ I still had Mac wit’ me (Yes lawd)
How do you tell a nigga slow it down when you livin’ just as fast 
as ‘em? »

-Cheers

Alors, comment ralentir lorsque tout va rapidement? 

D’un autre côté, dans 6 Summers, il aborde la situation tumultueuse des Noirs, la présidence de Donald Trump et d’autres difficultés.  Alors, il chante : 

« And so I smoke, drink, just to cope with the pain »

-6 Summers

Cette parole peut être liée au thème du plus récent album de J.Cole, KOD où le rappeur de la Caroline du Nord nous parle de peines, de souffrance, de santé mentale ainsi que de la criminalité faite envers les personnes noires. 

Enfin, la chanson Saviors Road, apporte une bonne balance à l’album étant donné le rythme et les paroles. Un véritable coup de cœur!. Anderson. Paak dit : 

« There I go fallin’ to me knees right now
Tryna get it back on my feet right now » 

-Saviors Road

Est-il à la recherche de la balance dans sa vie mouvementée ? 

Finalement, Oxnard est un album qui s’écoute bien grâce aux différentes sonorités musicales. Anderson .Paak est un artiste à découvrir pour sa versatilité, sa passion pour la musique, ses projets solos et ceux de son groupe The Free Nationals.

Source de l’image : XXL Mag

Posted In,

1 Comment

Laisser un commentaire