Prateek Kuhad : la beauté de la musique folk

Prateek Kuhad s’est s’arrêté à Montréal le 2 avril dernier pour faire une prestation à la salle Le Ministère.

Il est arrivé seul sur scène avec sa guitare et s’est placé du côté droit de la scène. Il ms’est présenté au public puis a joué 100 Words et with you/for you, deux chansons de son plus récent projet cold/mess (lien).Ensuite, sesdeux musiciens sont montés pour l’accompagner. La pièce qui a suivi est did you/fall apart. Le public était si captivé qu’on n’entendait pas un son en provenance de l’audience. À la fin de cette chanson, Prateek Kuhad a dit au public :

«  Everybody is alright? I don’t know it’s so quiet »

-Prateek Kuhad

Oui, le silence puisque le public était à l’écoute et attentif. Il s’agissait pour moi d’une forme de respect envers l’artiste pour ne pas briser la belle énergie qui régnait dans la salle. 

Aussi, à quelques moments, il manquait d’interaction entre Prateek Kuhad et son public. Les chansons ont défilé les unes après les autres sans trop de réactions de la part de son audience montréalaise.

Il a présenté des chansons comme Go et Cold/Mess qui semblent avoir beaucoup plu au public. Kuhad a fait un survol tousses projets (In Token and Charms, cold/mess et d’autres chansons). Il a même fait des pièces musicales de son pays natal l’Inde. Malheureusement, je ne comprenais pas les paroles, mais la sonorité des chansons m’a fait apprécier ces chansons. La musique est un langage universel.

Première partie : Reno McCarthy

Pour ce qui est de la première partie du spectacle, elle a été faite par le chanteur montréalais Reno McCarthy. Sa voix résonnait dans les quatre coins de la salle du Ministère. Le public  était attentif était à ces paroles et ily avait une belle ambiance dans la salle de spectacle. La beauté des premières parties de spectacle est de découvrir des artistes comme cet artiste local de Montréal Reno McCarthy. Je continuerai assurément à suivre sa carrière musicale.

Finalement, la performance de Prateek Kuhad était bien. C’est un artiste à découvrir si tu aimes la musique folk!

Source de l’image : Live Mint

Robyn : l’amour et la liberté

Le 13 mars dernier, la chanteuse suédoise Robyn s’est arrêtée au MTelus. Elle y a présenté les chansons de son plus récent album Honey.

Premières parties: Kindness et Channel Tres 

Une première partie divisée en deux segments ; la première était la prestation du DJ et producteur anglais Kindness et la seconde du chanteur américain Channel Tree.  

Source : Resident Advisor
Photo de Kindness

Adam Baindrige aussi connu sous le nom Kindness a fait une prestation d’une trentaine de minutes. Par exemple, il présenté des One Kiss de Calvin Harris & Dua Lipa, Countdown de Beyoncé puis des hits des années 2000 comme Let Me Blow Your Mind de Gwen Stefani et A Thousand Miles de Vanessa Carlton.  Le public était un peu froid à quelques moments mais nous pouvions voir quelques personnes danser. Aussi, lors de prestation de Kindness il manquait de cohésion entre les chansons et les transitions se faisaient trop rapidement.

Source : Facebook
photo de Channel Tres

Ensuite, il y a eu la prestation du chanteur en provenance de Compton en Californie, Channel Tres. Il fait de la musique électronique/pop où il a fusionne le style de musique afrobeat. Un amalgame de son intéressant! Il était accompagné de deux danseurs. L’audience ne semblait pas trop réagir à ses chansons. Aussi, il manquait de synchronisme entre le rhythme des chansons, la musique et sa voix. Donc, le son des chansons était bien mais quelques fois sa voix ne concordait pas avec le rhythme de la musique. Enfin, Channel Tres est un artiste à découvrir.

Robyn

La chanteuse a commencé son spectacle avec Sent To Robyn Immediately vêtue d’une robe argent. Elle est arrivée sur la scène où elle était accompagnée de 5 musiciens. Un tissu de couleur blanc couvrait de la scène ce qui donnait l’impression de regarder une toile de peinture avec 6 personnes. L’énergie dans le MTelus était très élevée. Ensuite Robyn a enchaînée les chansons Indestructible qui se retrouve sur l’album Body Talk et Handle Me que nous pouvons entendre sur l’album Robyn.

La chanteuse suédoise a une belle prestance sur scène. Elle danse, chante et partage sa passion de la musique. Un spectacle où l’amour et la liberté régnait. Nous pouvions voir les gens dans l’audience sourire, chanter et danser librement. L’énergie était électrisante tout au long du spectacle.

Un des moments forts de la soirée est lorsque le public a chanté le refrain d’un de ces succès Dancing On My Own. Robyn a chanté le premier couplet de la chanson quand est venu le moment du refrain, elle a tendu son micro vers le public qui s’est mis à chanter :

« I’m in the corner, watching you kiss her, ohh
I’m right over here, why can’t you see me, ohh
I’m giving it my all, but I’m not the girl you’re taking home, ooo
I keep dancing on my own (I keep dancing on my own) »

-Dancing On My Own

Nous pouvions voir le visage de Robyn s’illuminé. Beau moment!!

Aussi, elle a fait fait voyager le public en présentant des chansons de ses albums. De plus, Robyn a fait les chansons de Honey, sans oublier ses succès comme Call Your Girlfriend et Every Heartbeat. L’artiste a présenté un spectacle où la fête était au rendez-vous.

Ces musiciens et le danseur qui l’accompagnaient était talentueux. C’était bien de les voir être dans leurs éléments.

Finalement, les mots qui décrivent cette soirée est l’amour et la liberté. Une ambiance de fête qui a plu à plusieurs! Un spectacle coup de cœur !

Source de l’image : The Music Network

Mumford and Sons : une énergie électrisante

Le groupe londonien s’est arrêté le 4 mars dernier au Centre Bell dans le cadre de leur tournée Delta.

Cat Power

Source : Scenestr

La première partie a été consacrée à la chanteuse auteure-compositrice américaine Cat Power. Elle a fait une performance d’une trentaine de minutes ce qui m’a fait découvrir ses chansons. À quelques moments, il était difficile d’entendre sa voix. Dommage! 

Aussi, en l’écoutant, la voix de Cat Power me donnait l’impression d’entendre la voix de la chanteuse américaine Lana Del Rey. Le style musical de Cat Power est un mélange de musique folk-indie-rock avec des touches de musique jazz (lors de sa prestation au Centre Bell). Enfin, une performance qui aurait pu être mieux appréciée dans une petite salle que l’amphithéâtre du Centre Bell.  

Mumford & Sons

Source : Sorstu

L’énergie déjà bien installée, le groupe s’est dirigé vers la scène situé au milieu de la salle en passant proche de l’audience. L’emplacement de la scène était bien puisque ça permettait au 18 000 personnes présentent d’apprécier le spectacle. Mumford and Sons ont joués des pièces de leur plus récent album Delta comme WomanGuiding LightIf I SayPicture YouForever, etc. Aussi, ils ont présenté les chansons qui se retrouvent sur les autres album (Sigh No More, Babel, Wilder Mind) comme I Will Wait et Little Lion Man.  Le groupe était content d’être de retour à Montréal puis leur public leur a donné un accueil chaleureux.  

“It feels like a homecoming…as if we were playing in London”.

-Marcus Mumford, Mumford & Sons

Un des moments forts de la soirée a été lorsque les 4 membres du groupe ont chanté des versions acoustique de leurs pièce musicales autour d’un micro. Ils étaient accompagnés d’une guitare. Donc, Mumford and Sons a demandé au public de ne pas faire de bruit lors de cette partie du spectacle. C’était un moment difficile à respecter par les membres de l’audience, vu que nous pouvions entendre quelques applaudissements et des cris, mais c’était un beau moment.  

Finalement, les effets techniques étaient réussies. L’énergie était électrisante et contagieuse. Mumford and Sons est un groupe à voir spectacle!

Source de l’image : Radiox