Une conversation avec Prateek Kuhad

Prateek Kuhad chanteur-compositeur-interprète de musique folk a pris le temps de répondre à nos questions lorsqu’il était au festival SXSWau Texas. 

Nous avons discuté de son parcours musical, son nouvel EP cold/mess et sa prochaine tournée.

Inspiration pour cold/mess ? 

  • Une collection de 6 chansons qui allaient bien ensemble.
  • L’inspiration est liée à des évènements qui se sont passés à travers les années. Aussi, cet EP est inspiré d’une ancienne relation qu’il a eue. 
  • En lien avec une relation qu’il a eue.
  • Cold/mess est la chanson principale du projet. C’est une chanson qui parle d’une relation dans laquelle tu ne dois pas être censée être avec une personne, mais tu ne peux pas la quitter.  
  • EP est principalement lié à ce concept

Vie en Inde et aux États-Unis

  • Étudiant à l’Université de New York (NYU).
  • Il n’a pas planifié d’être chanteur puisqu’il a étudié l’économie et les mathématiques.
  • Il est retourné à Jaipur en Inde (sa ville natale).
  • Son idée liée à la musique était d’essayer de faire de la musique pour se faire entendre partout dans le monde

Musique indie/folk

  • Un ami de l’université lui a donné toute la discographie du chanteur folk américain Elliott Smith. Prateek Kuahd  a écouté les chansons de l’artiste américain pendant 1 an ce qui lui a fait découvrir ses pièces musicales et son catalogue musical.
  • Il a découvert le répertoire de musique d’autres artistes folk (adult indie music) comme Bob Dylan.
  • Le son de premier album In Token and Charms(2015) est folk.

Message des chansons 

  • Pas de message précis dans ces chansons.

Tournée

  • Il va visiter plusieurs villes aux États-Unis et quelques villes au Canada, dont Toronto et Montréal (le 2 avril prochain). Le 8 avril est le dernier spectacle de la tournée.

Pour plus d’informations sur Prateek Kuhad

Source de l’image : DNA India

Une conversation avec le duo Smith and Thell

Smith and Thell est un duo pop-indie-folk suédois que j’ai découvert après avoir regardé la vidéo de la chanson If I Say de Mumford and Sons.

J’ai discuté avec la chanteuse du duo suédois Maria James Smith.

Commentaire vu sous la vidéo If I Say de Mumford and Sons

Album

  • Your new EP is named Telephone Wires. Why this title?

The idea for the concept of Telephone wires came after a night driving up the hills in Los Angeles. We saw the telephone wires swirling up the roads connecting every house and spreading out across the gigantic city. There’s a wire leading to everyone.

The feeling of being so connected, yet having such a hard time communicating with some people gave birth to the song.

« There’s a wire leading to everyone»
  • In the song Alice,what is the main message behind this song?

This song is written to one of the people we love most in the world, my (Mary Jane’s) sister Alice. We lost both our parents at a young age and has always just had each other, so she means the world to me. The song is about encouraging her to make mistakes and not worry too much about tomorrow. 

  • In the song Santa Barbara, is it a homage to the city? 

All the songs on this EP is about long distance relationships and being away from home. One day in between writing we took a day of for a road trip away from LA and drove to Santa Barbara. Sometimes it’s nice to just look out a car window and let the thoughts run free. While driving we saw a road sign saying ‘Purple Heart Trail’ mysteriously pointing away from the big town, like a little hint of that there is a new place waiting for those that got their hearts beaten up in the city of angels. So you could call the song a homage to the city and the memories it left us with after this day. 

  • What are your inspirations for writing? 

All our songs are little stories from our lives, if we don’t feel like we have anything to write about we don’t write. We never force songs and go into the studio and say let’s make a banger.

Our first album was reflections of childhood, an album aiming for relief after the loss of loved ones in our lives. Telephone Wires is about the difficulties communicating in the present time. Usually inspiration comes to us when it’s not the best timing. In the grocery store, while were supposed to finish another song, or in a meeting with some stiff bank person. Now a days we don’t care anymore. We just pick up the Voice Memos and sing out ideas where ever.

  • How does your creative process work? Do you have a routine for creating your musical projects? 

It usually starts with just lyrics or a melody. Many times without chords at first. If the lyrics and melody is strong by itself, we give them a house, a production. 

  • Smith and Thell are working on a new album.

Tournée

  • Any tour coming soon? A visit to Canada? 

The tour is being planned at the moment. We really hope to go to more places in Europe and also America and Canada, we just signed a US deal with Arista so it might not be too far away.

Smith and Thell

  • Who is Smith and Thell? 

We are Mary Jane Smith & Victor Thell, two restless creative souls that met at a rock club in our hometown Helsingborg in the Southern part of Sweden.

An indie girl and a pop-guy mashing their brains together into what we hope sounds like a big nice mess. 

  • What is the message you want people to get from your songs?

There are many messages, but the nerve in our music we believe is the sadness and joy we’ve been through in life merged together. We often use heartbreaking sad lyrics on an upbeat major production. I guess cause we’re very up and down emotionally. Laughing and crying at the same time kind of people. 

  • What is your purpose for creating music? 

To get shit out of our system. When a song after finishing it sounds just like how we felt, the emotion we were carrying before kind of neutralises in our souls as well. If that makes sense. 

  • What are your musical inspirations?

We don’t listen to just one specific genre, it always comes down to great songs and great lyrics. It can be a heavy metal song or a cheesy old banger. 

An artist that has been an inspiration to me is Alanis Morisette, and these days I’m very much into Bon Iver, he’s productions are like folky robot mozart on crack and i just love he’s brain so much. Victor started of as a drummer so he loves stuff with an interesting groove and when he started of he actually listened a lot to Toto believe it or not.

Pour plus d’informations sur Smith and Thell :

Source de l’image : Smith and Thell

Une conversation avec la chanteuse et voyageuse Mia Aegerter

La chanteuse suisse Mia Aegerter parcours le monde en écrivant 18 chansons. Nous avons discuté de son projet Around the world in 18 songs.

Album

Présentement, vous êtes en train d’écrire  un album et de voyager. Qu’est-ce qui vous amené a créer ce projet musical ?

J’aime voyager et j’aime la musique.  Voyager le monde avec une guitare à toujoursété un de mes rêves. Donc, lorsque j’ai décidéde réaliser ce projet, Martin Fliegenschmidt, un membre de mon équipe et projet est venu avecmoi. J’ai un partenaire de voyage sur cette mission la plupart du temps alors,par exemple, lorsque nous jouons de la musique pour et/ou avec les habitantsdes pays, il est plus facile pour nous de surpasser les barrières de langues oules différences sociales.

« Musicis such a great heart-opener. It‘s like a universal language ».

Processusde création ?

Mes chansons sont inspirées de mes expérienceset de mes observations, ce qui fait que mesparoles sont très personnelles. Mon inspiration provient d’être touchée profondément. Par exemple, lorsque je suis touchée par une histoire ou une situation, je commence à écrire une chanson.

Donc, je commence par une parole, mais envoyage il m’est arrivé d’être dans un endroit tellementémouvant que j’ai pris ma guitare et tenté de composer une pièce musicalequi pourrait représenter le paysage qui défile devant mes yeux. Par exemple, jepense aux vastes paysages enchanteurs de la Mongolie ou à l’immense désert deNamib en Namibie.

Est-ce que votre projet est inspiré du livre de Jules Vernes « Autour du monde en 80 jours » ?

Oui ! J’ai décidé de nommer mon projet d’après le livre de Jules Vernes. Je suppose qu’il reflète une partie de moi qui aime voyager, mais plus précisément, c’est de plonger dans de nouveaux mondes étranges avec seulement une petite guitare et une grande curiosité. En commençant le projet, je voulais l’intituler « Autour du monde en 80 jours », mais écrire 80 chansons serait un long processus. Alors, j’ai décidé de parcourir le monde en y écrivant 18 chansons.

Àquel moment sera-t-il disponible pour le public ? Une date desortie ?

Je planifie sortir un EP cette année. Toutefois cela dépend de la vitesse à laquelle je peux réaliser le produit final.  En ce moment, nous publions déjà des vidéos de nouvelles chansons sur Youtube et sur mon blogue: Aroundtheworldin18songs.com. De plus, je veux éditer des vidéos de musique et éventuellement une créer un documentaire / film musical à partir des images que nous filmons pendant le voyage. Mais c’est une idée que j’ai eue en voyageant. 

« I think it might be interesting for the people to see how a song is being created »

Est-cequ’il y a un thème principal à votre projet ?

Non, pas vraiment, mais la plupart deschansons sont influencées par notre voyage. La première chanson que nous avonsécrite en Gambie s’appelle Travelling Light.Mon sac à dos ne pesait que 8 kilos. J’aime êtreflexible et légere lorsque je voyage. C’est ladernière fois que j’ai enregistré un sac à l’aéroport. Donc, voyager léger doitêtre compris littéralement et métaphoriquement. Enfin, deux autres chansons quej’ai écrites sont Transit Zone et Heritage.

Voyages

  • Dans une de vos publications Instagram, vous avez écrit «« When overseas you learnmore about your own country, than you do the place you’re visiting » de Clint Borgen. Qu’avez-vous appris de votrepays ?

Quand on est confronté à d’autres cultures,nous réalisons notre  propre éducationsociale et culturelle. Par exemple, par rapport à de nombreux pays danslesquels nous avons voyagé, je pense que mon pays d’origine (la Suisse) est àcertains égards trop axé sur la propreté et la sécurité. L’accent est mis surl’individualité et le développement personnel, alors que dans de nombreux paysoù nous nous sommes rendus, l’accent est mis sur la communauté plutôt que surl’individu. En Suisse, j’ai grandi avec beaucoup d’espace privé et nousaccordons une grande importance à la discrétion. Vous ne trouverez rien de toutcela dans un train en Inde ou dans un bus public en Zambie. J’ai été mis audéfi de manière inattendue et j’ai donc eu la chance de voir ma propreéducation d’une autre façon.

  • Qu’apprenez-voussur vous lors de votre voyage ?

J’ai appris que j’ai des préjugés sans même le savoir. Je pensais que Moscou serait une ville dure et froide, mais au lieu de cela, j’ai trouvé une ville pleine de poésie et de mélancolie. En ce qui concerne l’Afrique, je ne sais même pas par où commencer. Les pays de ce continent sont si divers et si différents les uns des autres. Dans les médias, on nous présente généralement une image d’un pays ou d’une culture.  Par exemple, je n’aurais jamais pensé rencontrer un fanatique de la propreté ; j’ai rencontré un Gambien qui n’aimait pas marchander ou même s’asseoir dans une voiture sur une petite île du sud du Pacifique en écoutant de la musique de yodel (yodel music), car son chauffeur apprécie beaucoup le pays.  Donc, lorsque l’on voyage, la vie nous gifle régulièrement, et cela nous apprend à ne pas catégoriser. J’aime ça !

  • Visite de 8 pays en 4 mois, combien de pays vous reste-t-il à visiter?

Présentement, j’ai voyagé dans 21 pays depuisle début de l’année 2018. Alors, avant mon retour en Europe au mois de mars, ilme restera au moins 4 pays à visiter.

  • Pays/villesvisités

Namibie, Zambie, Tanzanie, Éthiopie, Mali,Gambie, Sénégal, Maroc, Népal, Inde, Afrique du Sud, Russie, Mongolie, Chine,Japon, Vietnam, Cambodge, Malaisie (Bornéo), Philippines, Australie, Vanuatu

  • Quelleest votre raison d’avoir choisi ces pays ?

C’est un mélange dedestinations inscrites sur ma liste et de pays qui nous ont été recommandéslors d’un voyage. Vanuatu était sur ma liste, car mes parents avaient un vieuxlivre sur le Pacifique du Sud. Les images avaient l’air si exotiques etétranges, j’étais déjà intriguée dès mon enfance. J’essaie toujours de sortir dessentiers battus. Je suis surtout intéressée par des endroits moins fréquentéset donc plus authentiques. Si possible, je dors chez l’habitant, dans des lieuxlocaux ou sur Airbnb. De cette façon, je peux me plonger directement dans lemode de vie local et aussi soutenir les communautés locales au lieu de donnermon argent à des chaînes hôtelières internationales.

  • Pourquoi18 chansons ? Est-ce que vous allez écrire une chanson dans tous les paysque vous allez visitez ?

Ce serait aussi unebonne idée! Non, je ne le ferais pas. J’ai nommé ma mission d’après le livre deJules Vernes. Un de mes amis m’a suggéré de choisir 18 chansons. Cela ressemblepresque au numéro 80 et rappelle donc le titre du livre.

  • Difficultés ?

Je n’ai pas assez de temps. Je n’ai pasplanifié mon voyage à l’avance, alors, je dois tout planifier en cours de routecomme décider quel pays visiter, réserver des vols, acheter desbillets de bus ou de train, organiser desendroits où dormir, etc. En outre, j’écris aussi des articles pour mon blogue.

Heureusement, je me sens très à l’aise pourécrire dans les transports en commun. Par exemple, dans le traintransmongolien, j’ai travaillé pendant des heures sur mes paroles.

MiaAegerter

  • Quiest Mia Aegerter ?

Je suis une chanteuseet compositrice suisse multilingue Goldwinning. Je vis et travaille à Berlin enAllemagne. J’ai cinq albums disponibles en allemand et suisse, dont un sortiun album 2017 en langue allemande. Maintenant, je travaille surtout sur lesparoles en anglais à cause des voyages. Auparavant, j’aitravaillé comme actrice à la télévision, au cinéma et au théâtre et j’aiécrit des chroniques pour un grand quotidien suisse et un magazine suisse enligne.

  • Quelleest votre mission pour faire/créer de la musique ?

C’est quelque chose queje dois faire. Je peux en vivre.

Pour plus d’informations sur Mia Aegerter:

Source de l’image : Mia Aegerter