Ego Ella May: Guérison des blessures en douceur

Ego Ella May est une auteure-compositrice anglaise en provenance du sud de Londres. Elle nous présente son premier album, Honey For Wounds où elle nous mène à explorer le thème des blessures, mais plus précisément de la guérison avec bienveillance.

Je l’ai découverte grâce à une prestation de la chanson Girls Don’t Always Sing About Boys qu’elle a faite à COLORS présenté par Colors x Studios. Sa performance était captivante grâce à sa voix distincte et son aisance. La chanteuse démontrait une confiance et authenticité qui était perceptible à travers l’écran.

À la première écoute des chansons de l’auteure-compositrice londonienne, nous sommes transportés dans un univers de good vibes. Il est difficile de décrire l’atmosphère de cet album puisqu’il semble changer à chaque écoute.  Un son jazzy-neo-soul rempli de douceur. Ego Ella May fait de la musique pour guérir les âmes en peine et donner de l’espoir aux autres personnes écoutant ses pièces musicales. 

Une des paroles fortes de ce projet musical se retrouve sur la première chanson, Alright, où elle dit : 

« Just been more mindful of what I release
Oh, there’s power in the tongue
Power in the tongue »

-Alright

Ces paroles sont importantes puisque si nous voulons guérir ou bien aller, nous devons tenter du mieux possible de dire des paroles qui nous font du bien. Donc, trouver les mots, les expressions ou même les mantras qui nous remontent le moral. Il est important d’y aller doucement et de s’écouter pour bien aller.

Honey For Wounds peut faire penser à plusieurs significations comme le miel qui est un outil de guérison. Il permet de recoller les pots cassés et recoller nos blessures. Un produit qui fait du bien pour notre corps.

La voix d’Ego Ella May est belle. Ces chansons nous donnent un sentiment d’écouter de la musique de Jill Scott et Erykah Badu. Aussi, à l’écoute des 11 chansons sur son album, nous pouvons nous sentir dans un lounge.

Coups de cœur : Girls Don’t Always Sing About Boys, Alright, In The Mornig, Give a Little, Science, For Those Who Let et Table For One.

Enfin, c’est le début de la carrière de l’auteure-compositrice anglaise. Les chansons sur Honey For Wounds valent la peine d’être écoutées pour entendre une chanteuse partager des histoires remplies d’émotions. Un mot clé sur cet album est douceur, mais plus précisément calme. C’est le sentiment que nous ressentons à l’écoute des chansons. Une artiste à suivre! 

Source de l’image: Voice UK

Découverte musicale : Kwabs

C’est une vidéo virale des Twins (@officiletwins) où les deux dansaient avec délicatesse, précision et passion sur la chanson Last Stand qui m’a fait découvrir l’auteur-compositeur et interprète anglais Kwabs.

Qui est Kwabs?

Un chanteur/auteur-compositeur et interprète en provenance de Londres. Il fait de la musique neo-soul, r&b et électronique. À l’écoute de la chanson Last Stand, je me suis dit qu’il pourrait faire une collaboration avec James Blake puisque leurs voix pourraient bien se compléter.

Sa musique

Il a fait plusieurs projets comme les EP Pray for Love (2014) et Walk (2015) où il collabore avec l’artiste américain Fetty Wap sur la chanson Walk (remix). Aussi, son album Love + War est sorti en 2015. Kwabs a même collaboré à l’album de la chanteuse londonienne Nao sur la chanson Saturn.

Kwabs a une voix captivante et qui nous fait rester dans le moment présent. Les paroles de ses chansons sont inspirantes et d’autres portent à réflexion. Par exemple la chanson Walk est une belle chanson qui nous rappelle de suivre notre chemin et de marcher à notre rythme pour accomplir ce que l’on veut.

Enfin, Kwabs est une belle découverte musicale. Il est toujours intéressant de découvrir des nouveaux artistes musicaux puisque ça nous fait découvrir différents univers.

Source de l’image : Last.fm