La jungle colorée de Plant and Animals

Le groupe montréalais Plant and Animals nous présente son plus récent album, The Jungle. La musique rock-indie du trio de Montréal nous mène dans un monde musical où la production sonore, l’originalité et la créativité sont aux rendez-vous.

Source de l’image: Discogs

À l’écoute de l’album, nous pouvons nous imaginer assister à un spectacle du groupe. Les chansons s’enfilent bien les unes après les autres. Par exemple, dans Sacrifice, ils disent 

« I gave you the best years of my life (la, la, la, la)
Volunteered on your behalf (la, la, la, la, la)
Sacrifice it doesn’t matter (la, la,la, la,la)
For dopamine and lots of laughs 

-Sacrifice

Alors, nous pouvons imaginer le public changer haut et fort “la la la la la”! Ce serait un beau moment du spectacle.

La musique de Plant and Animals peut être décrite comme indie-rock-jazz-pop. Il y a des chansons qui te font danser. Les morceaux musicaux apportent le sourire. It’s a good feeling! À quelques moments, nous pouvons entendre des notes musicales ou sons qui s’apparentent à ceux de l’album Turn Blue de The Black Keys.

Dans In Your Eyes, une des paroles est : 

« Don’t give up
Don’t stop now
You’re a hero, you’re off the ground
 »

Donc, nous pouvons lire ou même entendre dans les paroles de cette chanson que nous pouvons apercevoir  toutes les émotions qu’une personne peut vivre à travers ses yeux. 

« Where’d you go?
I tried to follow
There’s something soft in your eyes
When did you start to move so slowly?
When did you change the way you talked to us?
Its still soft in your eyes »

-In Your Eyes

La jungle de Plant and Animals est remplie de bonheur, de couleurs, de joie et d’amour. Un monde rempli de couleurs vives et de liberté. Les 8 chansons qui se retrouvent sur le projet The Jungle s’écoutent bien. Un album trop court, nous aurons voulu entendre plus de chansons du groupe montréalais.

Coup de cœur : SacrificeHouse on FireThe JungleGet my MindLe Queenset In Your Eyes.

Quel beau cadeau musical! ️

Finalement, oui nous pouvons apprécier ce qui se déroule dans l’univers de Plant and Animals puisque la nourriture qu’il nous donne comme la parole de The Jungle le dit si bien « the food is good… », mais plus précisément, la musique qu’il partage à son public est constitué de cadeaux et de surprises qui réchauffent le cœur.

Source de l’image : Exclaim

Donovan Woods : des histoires humaines avec Without People

Donovan Woods est un chanteur de musique folk et country canadien. Il a plusieurs albums, dont Both Ways qui a été sélectionné pour un prix Juno en 2019 dans la catégorie album de l’année contemporaine et roots. Avec une carrière qui dure depuis une décennie, le chanteur nous revient avec un nouvel album, Without People.

Quel beau titre pour un album! Without People peut nous mener à réfléchir à plusieurs éléments comme la chance que nous avons d’être entourés de personnes qui nous apportent de la joie et qui nous inspirent. D’un autre côté, Without People peut également nous faire penser à lorsque nous vivons des moments difficiles. Notre communauté, nos amis, notre famille et les gens que nous aimons peuvent nous appuyer et nous donner des conseils. Donc, l’être humain est le thème principal de l’album.

La belle guitare, la délicatesse des mots et l’inspiration des histoires sont des éléments qui, selon moi,décrivent parfaitementle projet musical de l’artiste canadien. Woods a une facilité à nous faire imaginer les évènements que les personnes dans ses chansons vivent. Par exemple,Whatever Keeps You Going est une chanson d’espoir. Il y parle d’une fille qui se rend dans un collège situé dans une autre ville, un homme qui a perdu son père, d’une personne qui veut acquérir une ferme et qui travaille les fins de semaine pour un jour pouvoir l’acheter. Le refrain veut tout dire. 

« But whatever keeps you going
Keeps your wheels rolling
Whatever helps you sleep at night
Or gets you up in the morning
It might be something you hate
Or you love
Or you can’t let go of
Whatever keeps you going »

Whatever Keeps You Going

Ce sont de belles histoires qui démontrent que nous devons suivre notre chemin même s’il y a des embûches.

Ensuite, il y a la chanson We Used To qui a des similarités avec le style musical d’Ed Sheeran. Cette pièce musicale de Donovan Woods nous fait penser aux émotions que nous pouvons ressentir à un moment précis, mais plus particulièrement elle nous fait revivre les moments. We Used To est une pièce qui nous ramène à se rappeler les moments (beaux ou mauvais) de nos vies. Alors, comme il le dit « we just wanna feel like we used to », nous voulons juste nous sentir comme avant. Oui, il est bien de se rappeler des émotions que nous avons vécues, mais pourquoi ne pas profiter de tous les petits moments qui se présentent devant nous?

Dans Lonely People où il y collabore avec le chanteur britannique Rhys Lewis, il dit : 

«  Some nights are gonna move so slow
Some times you’re gonna wonder why your heart feels broke
Find a way to let it out
Cause there’s something beautiful about
Lonely people »

-Lonely People

Le thème est une personne vivant dans la solitude. Elles ont une histoire à partager. Elles ont des anecdotes à raconter comme toute personne voulant partager son message. Après l’écoute de la chanson, une question que l’on peut se poser est : que fait-il qu’une personne se retrouve seule ? 

Coups de cœur : Seeing Other PeopleShe Waits For Me to Come Back DownWe Used ToGrew ApartLonely People,Whatever Keeps You Going 

Enfin, Without People est un cadeau pour l’âme et le cœur puisqu’il nous permet de refléter sur divers sujets qui font du bien. Donovan Woods est un artiste qui fait de la musique folk et country où il transmet un message rempli d’espoir, d’humanisme et de sincérité. 

Source de l’image : American Songwriter

Angel Olsen : la découverte de Whole New Mess

Whole New Mess est le nouvel album de l’auteure-compositrice de musique folk rock Angel Olsen. 

La chanson qui me l’a fait découvrir est Shut Up and Kiss Me, elle se retrouve sur son album MY WOMAN sorti en 2016.  Angel Olsen est une chanteuse qui a toujours capté mon attention, étant donné que la première fois que j’ai écouté Shut Up and Kiss Me, la chanson se retrouvait sur une playlist de musique alternative, mais je n’ai pas été écouter ses autres chansons. Donc, son nouvel album est une opportunité d’entendre ses chansons.

À la première écoute, je ne savais pas à quoi m’attendre, mais j’ai été agréablement surprise par cet album. Dès le début nous sommes plongés dans l’univers de la chanteuse américaine. Avec le son de sa guitare en trame de fond, elle prend le temps de partager ses émotions et ses histoires. 

Écouter la musique d’Angel Olsen c’est se laisser transporter dans un spectacle de l’artiste. Par exemple, lorsqu’elle chante Impasse (Workin’ for the name) nous pouvons l’imaginer sur scène avec son micro accompagné de sa guitare et toutes les lumières du décor plombées sur elle. À plusieurs reprises, je me suis sentie dans une salle de spectacle assistant au concert d’Angel Olsen.

Coups de cœur :Waving, Smiling, Tonight (without you), (We Are All Mirrors), Too Easy (Bigger Than Us) 

À quelques moments, sa voix me fait penser à celle de Lana Del Ray ou celle de Laura Sauvage, un bel amalgame de voix qui sont uniques.  

Whole New Mess m’a menée à aller écouter d’autres chansons et découvrir ses autres projets musicaux comme All Mirors (2019) où se retrouve la chanson titre de l’album, All Mirors. Enfin, son plus récent album est son Whole New Mess, est le cinquième en carrière de la chanteuse du Missouri aux États-Unis. Pour avoir plus d’informations sur cet album et Angel Olsen, tu peux cliquer : ici et ici.

Source de l’image : InsideHook