Oprah Winfrey : Tu le sais déjà!

Oprah Winfrey, animatrice et femme d’affaires est venue au Centre Bell le 16 juin dernier pour partager des leçons de son plus récent recueil nommé The Path Made Clear.

Oprah vêtue d’une robe bleue marine et de souliers argent brillantsest arrivée sur scène portant le chandail l’équipe de basket des Raptors de Toronto, champion de la NBA. Elle a déclaré qu’elle était contente que l’équipe canadienne ait gagné jeudi dernier puisque si elle avaitjoué un match de plus, il aurait eu lieudimanche, la même journée de sa conférence à Montréal.

La clarté

L’intention principale d’Oprah est d’apporter de la lumière dans nos vies. Cette lumière peut nous guider vers un parcours de vie éclairé.

« My intention is to bring a little light into your life »

-Oprah Winfrey

Une des raisons pour lesquelles elle a écrit son livre est pour « ses filles », les graduées de son école située en Afrique du Sud. Elle voulait qu’ellescomprennentque la vie est un processus. Il y a des hauts et bas, mais nous avons tous un chemin tracé pour nos vies. Il faut profiter du processus et apprendre des leçons que notre vie nous apporte.

Lors de cette soirée qui a duré près de deux heures, afin de mieux illustrer ses propos, elle a partagé plusieurs anecdotes liées à sa vie. De plus, Iyanla Vanzant, auteure et animatrice de l’émission Fix My Life sur les ondes du canal OWN a discuté avec Oprah des leçons sur les relations amoureuses, les relations que nous avec nous-mêmes et nos buts/missions de vie.

Les leçons

Présence

«  Being present is the greatest gift you can give to someone »  : Être présent est un des plus beaux cadeaux que tu peux offrir à quelqu’un.

Mission et objectif

«  Everyone has a purpose »  : nous avons tous une mission et objectif.

La vie nous envoie des signes, il faut y porter attention. Ils peuvent être minimes, mais ils sont des graines seméessur notre chemin pour nous diriger versla bonne direction.

Territoire

Il ne faut pas se comparer aux autres. Donc, ce qui arrive dans ta vie se passe pour te rendre plus fort. Il faut mettre de l’ordre dansce qui se passe dans notre territoire qu’il soit personnel, professionnel ou autre pour être en mesure d’aider autrui.

«  You have to manage your territory »

-Oprah Winfrey

Écouter

Il faut prendre le temps de s’écouter et de suivre son intuition. Nous sommes maîtres de nos pensées et de notre chemin. Il faut prendre action pour ce que nous voulons accomplir. 

«  Your life is never static »

-Oprah Winfrey

Enfin, comme l’animatrice et femme d’affaires noire américaine Oprah l’a mentionné «  you already know what you want and I’m here to remind you of it » . Donc, nous savons ce que nous voulons et nous devons trouver les moyens d’y arriver. Ce n’est pas une course, mais un processus.

«  You are a warrior for the light »

Finalement, nous devrions être des combattants et des porteurs de lumière pour notre vie, pour les personnes qui se retrouvent dans nos vies et surtout pour les gens que nous pouvons toucher tous les jours.

Source de l’image: Actuallité

Roxane Gay : auteure féministe, transparente et drôle

Le 11 octobre dernier, j’ai assisté à une conférence donnée à l’Université McGill. L’invité de cette conférence n’était nul autre que l’auteure-enseignante-critique culturelle américaine-haïtienne Roxane Gay.

La soirée était animée par Nantali Indongo, animatrice de l’émission culturelle, The Bridge, sur les ondes de CBC et  membre du groupe montréalais Nomadic Massive.

Madame Gay est venue sur scène avec son livre Hunger à la main. Lors de son arrivée sur scène, elle a été accueillie avec une ovation grandiose. Les applaudissements fusaient de toutes parts.  Elle s’est assise sur le divan et s’est adressée aux personnes venues entendre ces propos.

Roxane Gay_Hunger

Source : Amazon

« Difficult Women, Bad Feminists and Unruly Bodies » était le nom de sa conférence. Roxane Gay a commencé en abordant  deux sujets ; le mouvement #metoo et les hommes qui sont méchants plus précisément dans ces mots « men who are trashed ».

Avant de se lancer dans ses propos, elle a lu un passage d’Hunger où elle parle de son entrainement au gym. Elle n’aime pas faire d’exercice.  De plus, Gay a discuté de son corps et de son poids, mais plus précisément de la manière dont elle vit avec celui-ci puis les regards que la société à sur son corps.

« Truth of living in this kind of body »

-Roxane Gay 

Elle a fait des blagues pour apaiser l’atmosphère qui régnait dans l’auditorium.  Ensuite, elle a dirigé sa conversation vers des sujets de l’actualité touchant la cause des femmes, des sujets moins joyeux mais importants à partager.

L’auteure américaine a discuté de deux articles qu’elle a écrit. Le premier est sur le mouvement #metoo nommé Me too change women et le second I Thought Men Might Do Better Than This qui fait un retour sur la dernière année. Elle a souligné l’affaire Weinstein et l’affaire du juge Brett Kavanaugh, juge de la Cour suprême des États-Unis  accusé d’une tentative de viol par Christine Blasey Ford, chercheuse en psychologie, de l’Université Palo Alto en Californie. Donc, son regard sur la dernière année ne semble pas avoir changé puisqu’elle a expliqué qu’il n’y a pas eu beaucoup de changements ou d’avancement.

«  How are we going to create the lasting change? What will change for woman? » 

« We talk about a resistance but what we need is a revolution » 

-Roxane Gay 

Après ses propos sur la société et l’actualité, elle a discuté avec Nantali Indongo sur divers sujets comme les communautés marginalisées, l’identité, et la situation des femmes. Toute cette dicussion s’est exécutée avec l’apport des interventions et questions en provenance du public. Les questions étaient variées ce qui nous emmenait à entendre les diverses opinions et commentaires de Roxane Gay. Par exemple, une dame s’est levée et lui a demandé des conseils sur l’éducation de son jeune garçon. Roxane Gay lui a mentionné que le garçon doit comprendre le terme consentement et respecter les limites. Aussi, elle a aussi dit que les enfants (garçons et filles) doivent être élever égalitairement.

Une autre question portait sur les membres des communautés marginalisées et sur les moyens et les conseils dont ils ont besoin pour prendre soin d’eux. Sa réponse a été qu’il est bien de reconnaitre que nous devons prendre soin de nous. De plus, il ne faut pas aller au front et se lever pour des causes qui ne nous tiennent pas à cœur et il est permis d’être égoïste pour prendre soin de soi.

Enfin, elle a échangé avec les membres du public sur l’utilisation des réseaux sociaux, son processus d’écriture et les 3 chansons qu’elle écoute lorsqu’elle se sent frustrée. Ces trois chansons sont Bodak Yellow de Cardi B, Hold Up de Beyoncé et S & M de Rihanna.

Son processus d’écriture a évolué durant son adolescence puisque sans le savoir elle écrivait pour traiter son traumatisme. Elle a été violée à l’âge de 12 ans. Dans sa vingtatine, elle traitait son anxiété par l’écrit et lors de sa trentaine ses écrits étaient axés sur la maturité. Maintenant, âgée de 43 ans, elle met en pratique tout ce qu’elle a appris.

Finalement, Roxane Gay est une femme drôle et transparente. Elle a un style d’écriture poignant, surtout dans Hunger. Enfin, j’ai appris davantage d’informations sur cette auteure. Ce fut une belle soirée de conversations!

 

Pour plus d’informations sur Roxane Gay

Source de l’image : Vox 

Une conversation avec Emily Georgia

Emily Georgia est une chanteuse-compositrice originaire de Pittsburgh aux États-Unis ayant étudié dans différents collèges comme l’Université de New York (NYU) et l’Université de Pittsburgh.

Source : Emily Georgia

Si tu aimes la musique qui fusionne les sons comme le r&b/hip hop/ pop, je pense que cette découverte musicale est pour toi.

J’ai eu l’opportunité de lui posé quelques questions. Donc, voici les éléments importants de notre conversation.

Début du parcours musical 

  • Elle parle 4 langues : espagnol, italien, anglais et portugais.
  • Emily chante depuis qu’elle a 13 ans et elle a commencé à écrire des chansons à l’âge de 14 ans.
  • Au collège, elle passait son temps à écrire de la musique.
  • Elle a déménagé de Pittsburgh (sa ville natale) vers New York pour se consacrer à ce qu’elle voulait faire. Elle y passé deux 2 ans.

« I was spending most of my time writing music ». – Emily Georgia

  • De retour à Pittsburgh, elle a passé beaucoup de temps en studio et elle a fait des spectacles.

Les chansons d’Emily Georgia

  1. New York City
  • Il s’agit d’un hommage à la ville de New York. Elle l’a écrite quand elle y a emménagé.
  • Alors qu’elle était en plein questionnement, la ville de New York lui a permis de sortir de sa zone de confort et faire de créer de la musique.
  1. No Rebound 
  • Signification de la chanson : lorsque tu es jeune et que tu es déterminé à poursuivre tes rêves, les gens te regardent d’une drôle de manière (look down on you).
  • Elle a utilisé la relation comme une métaphore pour montrer aux gens qu’elle n’est pas un “rebound”.
  • Beaucoup de personnes peuvent s’identifier à cette chanson : ceux qui ont été victimes d’intimidation, ceux qui pensent qu’ils ne veulent pas faire réaliser leurs projets/leurs rêves.

Processus créatif

  • Il peut se faire de plusieurs manières : il lui arrive de simplement prendre sa guitare et d’écrire des chansons.
  • Elle le fait de manière acoustique. Sinon, elle prend le temps de s’asseoir puis d’écrire des mélodies. C’est ainsi qu’elle crée le message de ses chansons.
  • Recevoir un rythme/un beat d’un producteur et voir ce que cela représente pour elle. Ensuite, elle enregistre la chanson au studio.
  • Emily écoute des chansons d’artistes qu’elle admire et s’en inspire.

Messages de ses chansons 

  • Un message de positivité

«  I want people to feel good »  – Emily Georgia

  • Elle mentionne qu’en tant qu’artistes/chanteurs « nous avons la responsabilité de mettre des messages positifs. Nous pouvons faire une différence dans le monde ».

Inspirations musicales 

«  I’m inspired by people who are following their passions and are staying true to themselves regarding what society is saying. »  – Emily Georgia

Dans les 5 prochaines années

  • Continuer à faire de la musique et toucher le plus de gens possible.
  • Collaborer avec davantage de gens.

«  Live the best possible life and create music » – Emily Georgia

Artiste

  • Je suis différente des autres artistes.
  • Les artistes qu’elles écoutent et qui l’inspirent sont Dua Lipa, Taylor Swift (new material) Lorde – de la musique qui permet aux gens dedanser et bouger!

 Un album ? 

  • Non pas pour le moment mais dans le futur oui.
  • Elle a beaucoup de singles.
  • Travaille sur des vidéos.
  • Elle préfère sortir des singles pour le moment.

Été 2018

  • Sortir du nouveau matériel.
  • Faire des spectacles.

Finalement, Emily Georgia est une artiste indépendante qui aimerait créer de la musique dans les 3 autres langues qu’elle maitrise (l’espagnol, l’italien et le portugais).

Pour plus d’informations sur Emily Georgia :

Source de l’image: Emily Georgia