I’m a Dream de Seinabo Sey

Seinabo Sey est une auteure-compositrice et interprète en provenance de Stockholm en Suède. J’ai découvert cette chanteuse suédoise-gambienne sur YouTube après avoir regardé une vidéo d’Emily King

I’m a Dream son deuxième album est sorti en 2018 et son premier Pretend est sorti en 2015. Seinabo Sey touche à plusieurs sujets sur ce second projet musical comme l’affirmation de soi, l’amour et les relations, la confiance en ses capacités, l’espoir, etc. C’est un album oú on y retrouve 10 chansons des styles musicaux comme le r&b/soul et pop.

La jeune chanteuse collabore avec Jacob Banks sur la chanson Remember qui est une pièce forte sur ce projet musical. L’apport du chœur ajoute gospel à la chanson. Donc, comment se souvenir de nous? Quel impact voulons-nous avoir dans les années à venir ? Une chanson qui fait réfléchir.

Aussi, la chanson Breathe ressemble à une pièce musicale qui pourrait se retrouver sur une bande sonore de film. Seinabo Sey y chante l’espoir et la persévérance. Elle a un beau message qui incite à continuer à respirer et aller de l’avant même s’il peut y avoir des embûches.

«  Now we moving forward ever, backwards never
Forward ever, backwards never
And when the going gets rough and life gets tough
Don’t forget to breathe »

-Breathe

De plus, Truth, est une chanson où elle y chante sa vérité. Alors, c’est d’exprimer et divulguer sa vérité pour se sentir libérer des chaînes qui la tiennent prisonnière. Une belle chanson!

«  Now I’m who I wanna be, not who I really am to tell the truth »

-Truth

Enfin, bien entendu, il y a des chansons qui font réfléchir comme TruthNever Get Used To, Breathe, Hold Me As I Am et Remember. Tandis qu’il y en a d’autres qui sont rythmés, qui bougent un peu plus comme Good In YouI Owe You Nothing comme la musique de Nao et Robyn

Pour terminer, I’m A Dream nous fait visiter les endroits où rêver est possible. Rêver d’avoir des meilleures relations avec soi-même et autrui. Rêver de prendre le temps de désirer quelque chose de beau, car en tant qu’être humain nous méritons le meilleur.

Source de l’image : Clash Music

Prateek Kuhad : la beauté de la musique folk

Prateek Kuhad s’est s’arrêté à Montréal le 2 avril dernier pour faire une prestation à la salle Le Ministère.

Il est arrivé seul sur scène avec sa guitare et s’est placé du côté droit de la scène. Il ms’est présenté au public puis a joué 100 Words et with you/for you, deux chansons de son plus récent projet cold/mess (lien).Ensuite, sesdeux musiciens sont montés pour l’accompagner. La pièce qui a suivi est did you/fall apart. Le public était si captivé qu’on n’entendait pas un son en provenance de l’audience. À la fin de cette chanson, Prateek Kuhad a dit au public :

«  Everybody is alright? I don’t know it’s so quiet »

-Prateek Kuhad

Oui, le silence puisque le public était à l’écoute et attentif. Il s’agissait pour moi d’une forme de respect envers l’artiste pour ne pas briser la belle énergie qui régnait dans la salle. 

Aussi, à quelques moments, il manquait d’interaction entre Prateek Kuhad et son public. Les chansons ont défilé les unes après les autres sans trop de réactions de la part de son audience montréalaise.

Il a présenté des chansons comme Go et Cold/Mess qui semblent avoir beaucoup plu au public. Kuhad a fait un survol tousses projets (In Token and Charms, cold/mess et d’autres chansons). Il a même fait des pièces musicales de son pays natal l’Inde. Malheureusement, je ne comprenais pas les paroles, mais la sonorité des chansons m’a fait apprécier ces chansons. La musique est un langage universel.

Première partie : Reno McCarthy

Pour ce qui est de la première partie du spectacle, elle a été faite par le chanteur montréalais Reno McCarthy. Sa voix résonnait dans les quatre coins de la salle du Ministère. Le public  était attentif était à ces paroles et ily avait une belle ambiance dans la salle de spectacle. La beauté des premières parties de spectacle est de découvrir des artistes comme cet artiste local de Montréal Reno McCarthy. Je continuerai assurément à suivre sa carrière musicale.

Finalement, la performance de Prateek Kuhad était bien. C’est un artiste à découvrir si tu aimes la musique folk!

Source de l’image : Live Mint

La musique jazz de Dominique Fils-Aimé

La chanteuse montréalaise d’origine haïtienne nous revient avec le deuxième album de sa triologie, Stay Tuned! Son premier album Nameless est sortie l’année dernière en 2018. 

Cet album touche à plusieurs styles musicaux principalement le jazz, le gospel et le soul/r&b. Dominique s’inspire également des années 60 et du mouvement des droits civiques. C’est de la musique qui te fait explorer ce moment de notre histoire. 

De plus, lors d’un événement donné à Creative Mornings (février 2019), elle a parlé du mouvement musical qui a inspiré cet album en mentionnant «le jazz est la révolution de la femme, des noirs et de la collectivité » . Une autres des phrases qu’elle a dite et qui décrit cet album est qu’ «on veut faire place à la table pour tout le monde ». Oui, il est important de faire de la place à tous pour que tout le monde puisse s’exprimer.

Par exemple dès la première chanson, Good Feeling, nous découvrons l’univers jazz de Dominique. Il s’agit d’une belle introduction musicale qui donne le ton à cet album où sa voix est l’instrument principal. 

Dans Where There is Smoke, elle semble se questionner sur plusieurs questions comme par exemple l’image que nous représentons en tant qu’être humain. Donc, est-ce que je suis les cendres de mon frère, de ma terre natale? Alors, sommes-nous comme nos frères et sœurs!? Sommes-nous la réflexion de tous et chacun? 

«  Do you smell Smoke? 
Are we on Fire?  
Am I the Ashes 
Of our Brother 
Of the Motherland? »

-Where There Is Smoke

Une chanson qui fait réfléchir.

Ensuite dans Big Man Don’t Cry, l’auteure-compositrice chante sur une situation relation qui n’a pas fonctionné qui semble être terminée. Moment triste mais elle prend les devants et suit son proche chemin.

«  Dust that settled into my mind 
Not worth blaming you 
Harshness settled into my mind 
Things were said and now we’re done 
Things were said and now we’re through »

-Big Man Don’t Cry

Finalement, toutes les chansons sur cet album nous font découvrir la créativité et les paroles des chansons de Dominique Fils-Aimé. Elle y revisite le jazz en y emmenant une touche moderne. Une découverte à faire si tu ne connais pas le jazz. 

Stay Tuned! nous permet de découvrir le courant musical jazz. Ce deuxième album de Dominique Fils-Aimé, peut être traduit par rester alerte à ce qui se déroule dans notre monde. Ces pensées peuvent nous mener à découvrir des éléments dont nous ignorions l’existence. 

Cet album est à découvrir! Un bel hommage à la musique jazz, la femme et le mouvement civique.

Source de l’image : Bandcamp