Une conversation avec Hanorah

For the good and the bad guys est le plus récent projet musical de la auteure-compositrice et chanteuse montréalaise Hanorah. Nous avons discuté de son processus de création, de son inspiration musicale et de sa carrière musicale.

EP : For the good guys and the bad guys 

  • La lumière et la noirceur qui existent en nous tous.
  • Ceci fait partie de son processus de guérison puisqu’elle a subi une agression sexuelle.
  • Il s’agit d’être en relation avec les deux côtés d’elle-même (le bon et le mauvais) qui peuvent lui permettre de prendre les bonnes décisions.

Audience/Public 

  • Hanorah espère que son EP puisse toucher les personnes qui ont vécu un traumatisme.
  • Les chansons peuvent emmener un support à ces personnes et les inciter à cultiver un sens de responsabilité.

Thèmes 

  • La recherche de soi, l’espoir, l’acceptation de soi,  les relations amoureuses, la rédemption et grandir.

Processus créatif 

  • L’enregistrement a pris deux jours puisque le réalisateur Alex Lapointe partait en tournée avec son groupe The Brooks.
  • Certaines des chansons ont été composées il y a 3-4 ans.
  • La chanson Clementine qui se retrouve sur le EP est la deuxième version de la chanson.

« Le EP est le résultat de 3-4 ans de travail musical et de travail sur elle en tant que survivante, femme, être humaine et musicienne ».

Hanorah

Post Romantic Stress Disorder

  • Un autre EP qu’elle a fait avant son aventure à l’émission La Voix et Dare To Care Records.
  • Elle ne sentait pas à une bonne place comme aujourd’hui. Elle était dans un moment de deuil après ce qu’elle a vécu.

Prendre du temps

  • Son agression sexuelle a eu lieu il y a 7 ans.
  • Hanorah a pris le temps de travailler sur elle.
  • La musique fait partie de son parcours vers la guérison.
  • À l’écoute de ses chansons dans Post-Romantic Stress Disorder, elle mentionne que on peut entendre où elle se situait mentalement dans son parcours. 

Chanson : Long Road 

  • La route n’est jamais terminée.
  • Il faut accepter que le chemin ne soit pas linéaire.

« Healing, recovering and growing aren’t linear at all. It’s important to accept that it won’t be easy to recognize them for what they are. They are part of growing. »

-Hanorah

  • Tu vas toujours trouver ton chemin même si la route de guérison peut être difficile.

Chanson : New Orleans

  • Une culture et société qui se relève même si elle a vécu des moments difficiles comme l’ouragan Katrina de 2005.
  • Elle aime la culture et la musique.
  • New Orleans est une lettre d’amour à son groupe et ses musiciens pour les 3 dernières années qu’ils ont vécu ensemble.

« My life was so much better now that I could’ve imagine »

-Hanorah

  • Elle est surprise en pensant à la vie qu’elle a vécue il y a 3 ans et celle qu’elle vit en ce moment. Hanorah ressent beaucoup de gratitude.

Passion chant et musique

  • Depuis un jeune âge, elle sait qu’elle veut faire de la musique.
  • Elle pensait que tout le monde voulait être musicien et que les gens choisissaient d’autres emplois, car c’était difficile.

« I jut always knew, It was always in me »

-Hanorah

  • 2-3 ans après son agression elle était malheureuse et cherchait un moyen de prendre sa vie en main et faire ce qu’elle voulait désirait. Elle a choisi sa carrière musicale ce qui fait qu’elle a contacté des producteurs et musiciens.
  • Il faut être conscient d’où nous sommes. 
  • Tout cela fait partie de son parcours de guérison. Il est important pour elle de constater où en est son état émotionnel. Les différentes étapes sont un test/un défi pour ses mécanismes d’adaptation. Alors, les étapes de sa carrière lui permettent de comprendre et voir cela.

Écriture des chansons

  • Elle peut avoir une situation en tête ou entendre une histoire et composer une chanson.
  • La musique peut lui arrive en premier et elle commence à composer.
  • Elle collabore avec son guitariste et conjoint Paul De Rita. Ils vont composer souvent ensemble.

Inspirations musicales

  • R&b/soul/jazz
  • Funky-groove-rock
  • Joss Stone
  • Amy Winehouse
  • Kelly Clarkson
  • Ottis Redding
  • Charles Bradley
  • Musique classique, alternative, etc.
  • L’album As I  Amd’Alicia Keys, mais plus particulièrement Lessons Learned et la chanson As I am ce sont des pièces musicales qu’elle aime.

Message des chansons

  • Il y a beaucoup de gens qui peuvent vivre des situations lourdes et difficiles. Donc,  For the good and the bad guys est un album pour venir en aide à ces personnes pour ne pas qu’elles se sentent seules.
  • Il ne faut pas abandonner et aller de l’avant !

Pour plus d’informations sur Hanorah : 

Source de l’image : Dare to Care Records

I’m a Dream de Seinabo Sey

Seinabo Sey est une auteure-compositrice et interprète en provenance de Stockholm en Suède. J’ai découvert cette chanteuse suédoise-gambienne sur YouTube après avoir regardé une vidéo d’Emily King

I’m a Dream son deuxième album est sorti en 2018 et son premier Pretend est sorti en 2015. Seinabo Sey touche à plusieurs sujets sur ce second projet musical comme l’affirmation de soi, l’amour et les relations, la confiance en ses capacités, l’espoir, etc. C’est un album oú on y retrouve 10 chansons des styles musicaux comme le r&b/soul et pop.

La jeune chanteuse collabore avec Jacob Banks sur la chanson Remember qui est une pièce forte sur ce projet musical. L’apport du chœur ajoute gospel à la chanson. Donc, comment se souvenir de nous? Quel impact voulons-nous avoir dans les années à venir ? Une chanson qui fait réfléchir.

Aussi, la chanson Breathe ressemble à une pièce musicale qui pourrait se retrouver sur une bande sonore de film. Seinabo Sey y chante l’espoir et la persévérance. Elle a un beau message qui incite à continuer à respirer et aller de l’avant même s’il peut y avoir des embûches.

«  Now we moving forward ever, backwards never
Forward ever, backwards never
And when the going gets rough and life gets tough
Don’t forget to breathe »

-Breathe

De plus, Truth, est une chanson où elle y chante sa vérité. Alors, c’est d’exprimer et divulguer sa vérité pour se sentir libérer des chaînes qui la tiennent prisonnière. Une belle chanson!

«  Now I’m who I wanna be, not who I really am to tell the truth »

-Truth

Enfin, bien entendu, il y a des chansons qui font réfléchir comme TruthNever Get Used To, Breathe, Hold Me As I Am et Remember. Tandis qu’il y en a d’autres qui sont rythmés, qui bougent un peu plus comme Good In YouI Owe You Nothing comme la musique de Nao et Robyn

Pour terminer, I’m A Dream nous fait visiter les endroits où rêver est possible. Rêver d’avoir des meilleures relations avec soi-même et autrui. Rêver de prendre le temps de désirer quelque chose de beau, car en tant qu’être humain nous méritons le meilleur.

Source de l’image : Clash Music

Une conversation sur la musique et la santé mentale

La conférence au festival Pop MontréalLe burnout et la santé mentale dans l’industrie m’a emmenée à poser quelques questions à Diana Tat est doctorante en neuropsychologie afin d’avoir davantage d’informations sur le sujet. 

« Plus de 80% sur une base quotidienne, des jeunes adultes (15-24 ans) écoutent de la musique au moins une heure par journée ». 

Dans le cadre de son doctorat, Diana Tat mène une étude sur l’effet de la musique sur le stress et l’anxiété, mais elle se spécialise sur les athlètes qui ont subi des commotions cérébrales.  Son étude est faiteau laboratoire MUSEC, le Laboratoire de recherche sur la musique, les émotions et la cognition, et elle est liée au BRAMS, le Laboratoire de recherche sur le Cerveau, la Musique et le Son.

Qu’est-ce que le burnout ? Les causes ? 

  • Il y  a un chevauchement avec la dépression, mais le burnout découle de  l’épuisement professionnel. Il s’agit d’un facteur important. 

Outils pour surmonter l’anxiété (en lien avec la musique)

  • Du côté de la littérature scientifique, il n’y a pas de réponses précises. (ex : une chanson en particulier).
  • Recommandations scientifiques – musique instrumentale (sans paroles) et de la musique classiqueparce que les paroles peuvent interférer avec le processus de relaxation. 
  • Dans les études, les musiques classiques sont souvent utilisées.
  • Mélodie : la littérature suggère un rythme lent. Le corps et le coeur vont se synchroniser avec le rythme de la musique et ralentir leur cadence.

Études scientifiques 

  • La musique peut raviver des souvenirs (ex : expériences traumatisantes ou expériences positives).
  • Les chercheurs demandent au participant d’exécuter une tâche stressante. Ensuite, ils lui font écouter de la musique et ils regardent dans quelle mesure la musique peut réduire le stress. 
  • Ils vont mesurer le stress à deux niveaux :
  1. Niveau auto-rapporté : selon sa perception, la personne indique le niveau de stress sur une échelle.
  2. Les chercheurs posent des électrodes pour mesurer l’activité cardiaque et l’activité électrodermale qui est l’activité électrique de la peau. 
  • Par exemple, lorsque nous sommes stressés, nos mains deviennent moites. Donc, lorsque les chercheurs mettent des électrodes sur les doigts, ils peuvent mesurer le niveau de sudation qui indique l’activation du système nerveux autonome et cela leur permet de comparer différents groupes de participants, différentes conditions audio et de savoir si la musique se démarque.

Sélection des chansons

  • Pièces classiques
  • Pièces instrumentales 
  • Sans paroles 
  • Elles sont jugées par les participants. 

L’étude à Diana Tatt

  • Elle est présentement dans la phase d’essai (testing) et elle a recueilli quelques données. La tendance est prometteuse. (ce n’est pas statistique).
  • Comparaison : l’écoute de la musique avec une autre condition sonore. Les chercheurs font faire une autre activité sonore au participant.
  • Ils comparent aussi avec le silence. Il pourrait y avoir un effet dis-tracteur, mais il est difficile de savoir quels sont les bénéfices de la musique. Par exemple, une autre activité sonore pourraitêtre d’écouter un livre audio.
  • Indice : voir l’électrocardiogramme.
  • Nombre de participants : une quinzaine, mais son objectif est de 30 participants. 
  • Remplir plusieurs questionnaires sur le stress.
  • Protocole : validé et standardisé.
  • Ce qui fonctionne est un stress de nature sociale (socio-évaluative). Par exemple, faire un discours où la personne sera par la suite jugée. (peur d’être jugé, de faire quelque chose devant le public).
  • Instructions – un temps prévu pour le discours, mais les indications sont données aux participants.

Faits intéressants 

  • Pourquoi est-ce que la musique fonctionnerait pour la réduction du stress ?
  1. La musique favoriserait l’humeur et les émotions.
  2. Il y a eu plusieurs sondages, « pourquoi écoutez-vous la musique ? » . La réponse qui revenait le plus souvent est « pour moduler l’humeur » (se relaxer, se calmer). Donc, sans nécessairement connaitreles effets de la musique, les gens l’écoutentpour changer leur humeur.
  • Le circuit de la récompense dans le cerveau  – lorsqu’un individu ressent des frissons en écoutant de la musique, c’est la même voie qui s’active que lorsque l’on prend du chocolat.  Donc, c’est pour cela que l’on peut écouter la même chanson en boucle ! 
  • Dépendance à la musique ? – il n’y a pas de dépendance à la musique, mais les chercheurs essaient encore de comprendre la question. 

«  Selon une étude, 97,2% de la population écoutent la musique ».

La musique est omniprésente dans nos vies. Il faut écouter la musique quinous plait !

Plus d’informations sur les effets de la musique sur le stress :