Laurence Nerbonne : lancement de FEU

Le 23 mai dernier au Centre Phi, était la soirée de lancement du deuxième album de Laurence Nerbonne. Cet album est FEU et il se démarque des précédents puisqu’elle y fait de la musique hip-hop/pop. 

La salle était pleine à craquer et attendait avec impatience la venue de Laurence Nerbonne et nous pouvions entendre les chansons du dernier album de Frank Ocean, Blond. Elle était accompagnée de trois musiciens.

La chanteuse, accompagnée de trois musiciens,est arrivée sur la scène avec un ensemble orange (qui était super beau!) en se faufilant par l’audience avant de monter sur scène. 

Au début, l’atmosphère était un peu froide dans la salle, mais le public a bougé un peu plus lors de la performance de Fausses Idoles et l’atmosphère a changé. 

Laurence a mentionné : 

«Je suis extrêmement heureuse d’être là. Je suis émue »

-Laurence Nerbonne

Ensuite, elle a performé d’autres chansons comme Rebound, Ride Alone, et Money CA$H. Un des moments forts de la soirée a été lorsqu’elle a performé Danser contre temps.  

« Depuis que je suis jeune, je savais que j’étais différente. Il n’y a rien de pius beau que la différence »

-Laurence Nerbonne

Oui, la différence et la diversité c’est beau! 

Laurence Nerbonne a créé un album de musique hip-hop et a créé le projet qu’elle voulait. FEU est un album où on y retrouve des paroles fortes, poignantes et une énergie électrisante.  

« Merci de me supporter. Cet album-là je l’ai fait pour vous. »

-Laurence Nerbonne

Enfin, FEU peut représenter la force, la passion et peut-être un élément qui peut nous aider à retrousser nos manches lorsqu’il y a des moments difficiles et d’aller à la poursuite de nos rêves.

Source de l’image : Bandcamp

Une soirée acoustique avec Tire Le Coyote

Dans le cadre des “Salons Acoustiques” de La Chapelle, le 7 février dernier, Benoît Pinette aussi connu sous son nom d’artiste Tire Le Coyote a présenté des chansons de son plus récent album Désherbage. Cette soirée était une présentation en collaboration avec La Tribu et Les Scènes Contemporaines de La Chapelle. 

La salle de spectacle était située dans une petite salle où les membres du public étaient pour la plupart assis sur des coussins et/ou sur des bancs. L’atmosphère qui régnait dans la salle était semblable à celle d’un salon. Dès notre entrée dans cette salle, nous pouvions ressentir un sentiment de calme. Les gens discutaient entre eux comme s’ils étaient dans leur propre salon, confortable et relax. Comment ne pas se sentir calme dans une salle-salon comme celle-là?

Chanter sans micro

Jean-François Bélanger 

La première partie du spectacle était consacrée à au multi-instrumentalisme et compositeur Jean-François BélangerI

Il a présentait des chansons traditionnelles inspirées des pays scandinaves et du Québec. Un des instruments principaux qu’il a utilisés lors de sa prestation est un Nyckelharpa l’instrument national de la Suède.

Bélanger a présenté différentes compositions comme Valse Nuptial et Horreur Boréale, qui à l’écoute pouvaient nous donner la sensation d’être dans une grande salle de bal d’époque où tous les convives dansent de la valse et sont vêtus de leurs costumes et robes d’époque.

La beauté de la performance de Jean-François Bélanger est qu’il n’y avait aucunes paroles dans ses chansons, mais que le son des instruments qu’il utilisait et qui apportaient un sentiment de calme dans la salle. La prestation de toutes les chansons se faisait sans micro. Il s’agit là une belle manière d’apprécier les pièces musicales instrumentales.

Enfin, ilexpliquait les inspirations derrière seschansons en y partageant des faits historiques et en y ajoutant une touche d’humour. Un voyage intéressant qui donne envie d’aller visiter les pays scandinaves! 

Tire Le Coyote

Tire Le Coyote a présenté son répertorie musicalaccompagné de son acolyte Shampoing et de leurs guitares. Écouter la musique de Tire Le Coyote te fait découvrir de la poésie et des histoires qui emmènent à réfléchir.

Il a fait plusieurs chansons comme Tes bras comme une murailleJeu vidéo(un coup de cœur qui est reprise de la chanson Video Games de Lana Del Ray), Jolie-AnneLe ciel est back orderChanson d’amour en sol standardConfetti, etc.

Cette soirée a été un moment de découverte. C’était l’opportunité de porter une attention particulière aux paroles de chansons de Tire Le Coyote. La prestation s’est faite sans micro et il n’y avait pas de technicien au son. Donc, comme il a dit avec un sourire «  s’il y a un problème, il n’y a pas de soundman » . 

Aussi, il prenait le temps de prendre le pouls de l’audience et de luidemander si elleavait des suggestions ou des questions entre les chansons. Il expliquait  les raisons et les inspirations de l’écriture de seschansons ce qui emmenait une touche spéciale à l’atmosphère de la prestation. Par exemple, il a tenté de capter l’énergie d’une dame avec qui il discutait après un spectacle à Saint-André-de-Kamouraska qui a par la suiteinspiré La fille de Kamouraska, chanson qui se retrouve sur son album Panorama sorti en 2015.

L’audience a été très attentive tout au long du spectacle. Une belle chimie était présente entre l’artiste et les personnes assises dans la salle.

Finalement, c’était la première soirée des Soirées Acoustiques de La Chapelle. Un premier rendez-vous réussi où la musique acoustique était à l’honneur!

Source de l’image : Place des Arts

Stéphanie Boulay et son premier album solo

Ce que je te donne ne disparaît pas est le premier projet solo de Stéphanie Boulay, du duo Les Sœurs Boulay. 

Cet album de musique folk, composé de 8 chansons survole plusieurs thèmes. Ces pièces musicales, écrites par Stéphanie Boulay nous transportent à travers différentes émotions. Il s’agit d’un 28 minutes de musique douce avec des paroles touchantes et percutantes.

La plume de Stéphanie Boulay

Le Piège donne le sentiment d’écouter une chanson qui pourrait se retrouver sur Le Poids des Confettis, le premier album des Sœurs Boulay. Aussi, elle ressemble à la chanson Jus de Boussole qui se retrouve sur 4488 de l’Amour, le deuxième album de Mélanie et Stéphanie Boulay. 

Chanson coup de coeur : Des histoires qui ne seront jamais finies 

Ensuite, il y a Sauvage et Fou qui fait référence à une femme nommée Marie qui vit des embûches.  Cette femme peut représenter toutes personnes vivant une situation difficile. Donc, le message de cette chanson est de ne pas se décourager pour avoir ce que l’on veut même s’il y a des épreuves en travers notre chemin.

La pièce Printemps, quant à elle, emmène une touche d’amour sur l’album. Une pièce pour la femme ou les femmes, c’est une célébration pour elles. 

«On se fera le miroir de l’être

Et si rien ne dur pour toujours 

On se donnera les devoirs de naître et de renaître chaque jour»

-Printemps

La résilience et la force sont les mots qui décrivent ces femmes. Un bel hommage.

La chanson titre de album, Ce que je te donne ne disparaît pas, nous fait constater que la chanteuse nous emmène à réfléchir à la notion du partage et le don de soi. Nous pouvons donner et partager sans rien attendre en retour. Le partage se fait de manière simple ou même avec les mots que l’on choisitde dire à l’autre.  

Elle partage les leçons qu’elle a apprises parce qu’elle sait que ce qu’elle donne lui reviendra.

«  Je sais que ce que je te donne me reviendra »

-Ce que je te donne de disparaît pas 

La plume de Stéphanie Boulay est belle et riche. Elle a de la facilité à raconter des histoires qui font du bien ou qui nous font penser. Un premier projet solo réussi!

Source de l’image : Bandcamp