Merci Florence + The Machine!!!

Le 28 mai dernier, le groupe britannique, Florence + The Machine, s’est arrêté à Montréal dans le cadre de sa tournée pour son plus récent album High as Hope.

La première partie a été consacrée à Dev Hynes mieux connu sous son nom d’artiste Blood Orange. Il fait de la musique r&b/soul. 

Source de l’image : Pitchfork

Negro Swan, son plus récent album est sorti en 2018. Sa performance m’a fait redécouvrir ses chansons, mais selon moi, le spectacle aurait été plus intéressant dans une petite salle. 

Florence + The Machine 

Source de l’image : NME

Les musiciens sont entrés un à la suite de l’autre sur scène pour prendre leur place et ensuite, Florence a fait son entrée gracieusement. 

Les deux premières chansons qu’elle a faites son June et Hunger

Il y avait un sentiment de calme dans le Centre Bell. L’audience ne faisait pas beaucoup de bruit ce qui nous permettait de bien entendre les paroles et de vivre des moments magiques avec le groupe.

Ensuite, Florence a dit :

“Hello Montreal. We are Florence + The Machine. Would you like to dance with us?”

Florence Welch

C’est à ce moment qu’elle a demandéà toutes les personnes présentes de fermer leurs cellulaires et de vivre le moment avec le groupe. 

Florence a mentionné qu’elle sentait une belle énergie dans la salle et qu’elle présageait une bonne soirée. De plus, elle a partagé qu’elle elle vit de l’anxiété. Heureusement, le fait de performer devant un public agit comme thérapie ce qui l’aide.

«  Every night it has helped me so much »

-Florence Welch

Après, elle a chanté South London Forever, une chanson en hommage à South London, où elle a grandi. Donc, lors de sa prestation, elle a demandé à l’audience de se tenir les mains. Quel beau moment. Un moment d’union et de beauté.

Le groupe a présenté plusieurs chansons de High as Hope comme 100 years, PatriciaSky Full of Song sans oublier les autres chansons de son répertoire comme Shake It OffWhat Kind Of ManModeration et Dog Days Are Over

La présence de Florence Welch est puissante. Elle était libre. Elle dansait, sautait, chantait et surtout elle vivait le moment présent.

Merci Florence pour ce moment! C’est un spectacle dont je vais me rappeler très longtemps! 

Florence + The Machine est un groupe à voir en spectacle pour l’énergie, l’amour qu’il transmet à son public et surtout la beauté et la présence de la chanteuse, Florence Welch. 

Source de l’image : Coup de Main

Tank and the Bangas : Green Balloon

Tank and The Bangas est un groupe de la Nouvelle-Orléans qui fusionne plusieurs style musicaux comme le hip-hop, r&b/soul, le funk, le reggae, et le rock. 

Green Balloon est le deuxième album du groupe. Leur premier album Think Tank est sorti en 2013 et il y a eu d’autres projets musicaux comme le projet live Jam in the Van en 2017

Ce deuxième projet nous plonge dans l’univers musical et créatif du groupe. La première chanson Colors donne le ton à l’album, car en l’écoutant nous comprenons que l’album traitera de divers thèmes comme les couleurs, les émotions, etc. 

On y retrouve 18 chansons et quelques interludes qui divise l’album en différentes parties ce qui donne l’impression que Tank and the Bangas présente plusieurs thèmes. Chaque interlude emmène un thème différent. 

Ces chansons emmènent un baume de bonheur et le sourire vu la diversité dans le choix des sons, des mots et de la musique. Green Ballon s’écoute bien. Nous y suivons littéralement les aventures du groupe. Par exemple, Tarriona Ball, la chanteuse principale du groupe, décrit la manière dont elle est fière d’être une femme noire dans Dope Girl Magic. Tandis que  Forgetfulness est une chanson réconfortante puisqu’une des paroles est :

«  Don’t forget to tell yourself that you’re a winner »

-Forgetfulness

Il s’agit donc, de mots motivants et c’est une chanson où le groupe donne des petits conseils pour la vie de tous les jours. 

Il  y a plusieurs chansons que j’apprécie sur Green Balloon comme : Hot Air BalloonsLazy Daze Colors Change, Ants et Nice Things.

Tank and the Bangas est un groupe à découvrir pour la diversité des sons, l’originalité des chansons et l’énergie qui se retrouve sur l’album. Un album qui fait du bien et qui emmène du bonheur!

Enfin, si tu veux regarder la vidéo qui m’a fait découvrir le groupe, tu peux voir la prestation de Tank and the Bangas à Tiny Desk, ici.

Source de l’image : Tank and the Bangas

Laurence Nerbonne : lancement de FEU

Le 23 mai dernier au Centre Phi, était la soirée de lancement du deuxième album de Laurence Nerbonne. Cet album est FEU et il se démarque des précédents puisqu’elle y fait de la musique hip-hop/pop. 

La salle était pleine à craquer et attendait avec impatience la venue de Laurence Nerbonne et nous pouvions entendre les chansons du dernier album de Frank Ocean, Blond. Elle était accompagnée de trois musiciens.

La chanteuse, accompagnée de trois musiciens,est arrivée sur la scène avec un ensemble orange (qui était super beau!) en se faufilant par l’audience avant de monter sur scène. 

Au début, l’atmosphère était un peu froide dans la salle, mais le public a bougé un peu plus lors de la performance de Fausses Idoles et l’atmosphère a changé. 

Laurence a mentionné : 

«Je suis extrêmement heureuse d’être là. Je suis émue »

-Laurence Nerbonne

Ensuite, elle a performé d’autres chansons comme Rebound, Ride Alone, et Money CA$H. Un des moments forts de la soirée a été lorsqu’elle a performé Danser contre temps.  

« Depuis que je suis jeune, je savais que j’étais différente. Il n’y a rien de pius beau que la différence »

-Laurence Nerbonne

Oui, la différence et la diversité c’est beau! 

Laurence Nerbonne a créé un album de musique hip-hop et a créé le projet qu’elle voulait. FEU est un album où on y retrouve des paroles fortes, poignantes et une énergie électrisante.  

« Merci de me supporter. Cet album-là je l’ai fait pour vous. »

-Laurence Nerbonne

Enfin, FEU peut représenter la force, la passion et peut-être un élément qui peut nous aider à retrousser nos manches lorsqu’il y a des moments difficiles et d’aller à la poursuite de nos rêves.

Source de l’image : Bandcamp