La musique r&b d’Ari Lennox

Ari Lennox est une chanteuse de musique r&b et soul qui nous présente son premier album Shea Butter Baby. Un projet musical de 12 chansons qui nous transporte dans l’univers d’une femme indépendante où elle touche divers thèmes comme les relations  amoureuses,  son nouvel appartement (New Apartment), et la prise de décisions.

À l’écoute de Shea Butter Baby, la voix d’Ari Lennox a des ressemblances à des chanteuses de r&b/soul comme SZA et Erykah Badu. La chanteuse et compositrice signée à l’étiquette de disque Dreamville Records (étiquette de disque de J.Cole) nous donne un r&b rafraîchissant qui nous fait penser à du old school r&b.

Ari Lennox ft J.Cole – Shea Butter Baby

Mes coups de cœur sont Up LateBMONew Apartment puisqu’elle me fait penser à la chanson Broken Clocks de SZA (album : CTRL). Aussi, il y Broke avec JID et la chanson titre de l’album Shea Butter Baby où elle y collabore avec J.Cole.

Ari Lennox – Up Late

Enfin, le premier album de Ari Lennox est à écouter si tu aimes le r&b/soul et que tu veux découvrir une femme qui chante avec passion et douceur. 

Source de l’image : Pitchfork

Anderson .Paak : Oxnard

Le rappeur, chanteur, producteur et auteur-compositeur-interprète et batteur californien connu pour ses influences hip-hop, r&b, soul et funk, Anderson .Paak, nous revient avec son troisième album Oxnard. Son premier album solo était Venice (2014) et le second était Malibu (2016).

Il s’agit d’un album de 56 minutes où l’artiste nous emmène visiter sa ville natale, Oxnard, située en Californie.

La versatilité d’Anderson .Paak

Ce troisième album nous donne envie de danser. Les chansons sont quelques fois rythmées et d’autres fois plus lentes. La versatilité d’Anderson .Paak se fait ressentir sur toutes les pièces musicales d’Oxnard. D’ailleurs, ce qui est intéressant avec ce troisième projet musical c’est qu’il semble y avoir 2-3 morceaux musicaux inclus dans chaque chanson. En effet, étant donné que nous pouvons trouver 2 ou même 3 sons différents sur la même chanson, cela pourrait carrément créer une autre chanson. 6 SummersWho R U ?et Smile/Petty en sont de bons exemples. 

Est-ce qu’il y a des faux pas sur ce projet? Non, juste des chansons qui font du bien. En écoutant cet album, nous découvrons des chanteuses comme Kadhja Bonet(The Chase) et Norelle(Headlow)qui proposent un son r&b. Aussi, Anderson .Paak collabore avec plusieurs autres artistes comme Bj The Chicago Kid, Kendrick Lamar, Q-Tip, Kendrick Lamar, J.Cole, etc. 

De plus, Oxnard nous fait découvrir un artiste qui se questionne sur plusieurs facettes de sa vie comme le rythme auquel il vit, l’amour, les relations, etc. 

Les paroles et thèmes d’Oxnard

Dans Cheersavec Q-Tip, il fait mention de Mac Miller, décédé en septembre 2018, qu’il aurait souhaité toujours avoir à ses côtés aujourd’hui. 

«  I’m workin’ on a world premiere
And I could see the world from here
They ask me where I’m going from here
Shit, anywhere long as the runway is clear
Shit, music business movin’ too fast for me (God damn)
Wishin’ I still had Mac wit’ me (Yes lawd)
How do you tell a nigga slow it down when you livin’ just as fast 
as ‘em? »

-Cheers

Alors, comment ralentir lorsque tout va rapidement? 

D’un autre côté, dans 6 Summers, il aborde la situation tumultueuse des Noirs, la présidence de Donald Trump et d’autres difficultés.  Alors, il chante : 

« And so I smoke, drink, just to cope with the pain »

-6 Summers

Cette parole peut être liée au thème du plus récent album de J.Cole, KOD où le rappeur de la Caroline du Nord nous parle de peines, de souffrance, de santé mentale ainsi que de la criminalité faite envers les personnes noires. 

Enfin, la chanson Saviors Road, apporte une bonne balance à l’album étant donné le rythme et les paroles. Un véritable coup de cœur!. Anderson. Paak dit : 

« There I go fallin’ to me knees right now
Tryna get it back on my feet right now » 

-Saviors Road

Est-il à la recherche de la balance dans sa vie mouvementée ? 

Finalement, Oxnard est un album qui s’écoute bien grâce aux différentes sonorités musicales. Anderson .Paak est un artiste à découvrir pour sa versatilité, sa passion pour la musique, ses projets solos et ceux de son groupe The Free Nationals.

Source de l’image : XXL Mag

Jessie Reyez : une énergie et une passion contagieuse

La chanteuse torontoise Jessie Reyez s’est arrêtée à l’Astral de Montréal, le 25 novembre dernier, pour présenter son concert dans le cadre de la tournée Being Human (Being Human on Tour).

Première partie : DJ Rosegold et Savannah Ré

DJ Rosegold a tellement réchauffé la salle de l’Astral que l’audience chantait et dansait. Elle a mis des chansons comme Bodak Yellow de Cardi B., Mia de Bad Bunny et Drake, God Plan’s de Drake, etc.

Ensuite, Savannah Ré,  chanteuse de r&b/soul, est venue sur scène et a interprété quelques chansons.

 

Source : Facebook

Elle a dit au public qu’elle est née à Montréal, mais qu’elle a grandi à Scarborough, Toronto. C’est la première fois qu’elle était de retour à Montréal pour faire un spectacle.

Savannah Ré a fait la chanson The Best is Yet To Come qui est une belle découverte musicale. De plus, elle a fait une version soul Many Men de 50 Cent qui a bien été accueillie par le public.

Elle a une belle présence sur scène.

Jessie Reyez : authentique et passionnée

Source : DNA Mag 

Jessie Reyez est à peine arrivée sur la scène de l’Astral que les applaudissements se faisaient déjà entendre ce qui nous donnait une idée de l’ambiance de la soirée.

Elle a performé Dear Yessie suivit d’Apple Juiceet de F*** Being Friends, ces trois chansons se retrouvent sur son plus récent projet Being Human In Public.

Ensuite, elle a partagé le parcours qu’elle a fait pour l’atteinte de son rêve d’être sur une scène et de chanter. Donc, elle a débuté dans le domaine de la chanson en tant qu’auteure-compositrice avant de se retrouver sur scène devant un public. Par la suite, elle a chanté One Kiss de Calvin Harris et Dua Lipa, chanson qu’elle a écrite.

La chanteuse torontoise a mentionné qu’elle était nerveuse comme la fois où elle a performé au Festival de Jazz de Montréal, soit le 3 juillet dernier. Toutefois, sa nervosité ne se faisait pas ressentir.

Aussi, elle a fait la chanson Zola, la chanson en espagnol sur Being Human in Public puis elle s’est adressée à son public en espagnol à quelques reprises. La prestation de cette chanson était touchante. Les émotions se faisaient ressentir dans toute la salle de spectacle.

Jessie Reyez n’aime pas l’énergie négative. Alors, lors de la prestation de Nice Guy, chanson qui se retrouve sur Kamikaze d’Eminem où elle participe à deux reprises. et elle a demandé aux membres du public de faire un cercle pour faire un mosh pit. Donc, tous les gens qui y ont participé se sont débarrassés de l’énergie négative en la dépensant en sautant!! Après, elle a demandé à tout le monde de prendre 3 respirations!

Toutefois, il y a eu des moments plus sombres dans sa vie, mais importants à partager comme l’incident qui lui est arrivé avec un producteur où elle a fait référence au mouvement #metoo. Elle a chanté Gatekeeper (les paroles parlent pour elles-mêmes). De plus, elle a dit au public qu’elle a souffert de dépression, mais l’écriture de la chanson Figures a changé la trajectoire de sa vie et son parcours musical.

Enfin, lors de son spectacle Jessie Reyez a mentionné deux éléments à son public montréalais : ne pas arrêter la poursuite de ses rêves même si la route peut être ardue et malgré la déprime et les moments difficiles, il faut prendre le temps d’en parler à une personne, mais surtout prendre le temps de guérir de ses peines et de prendre soin de soi.

«  You have to be a the end of the tunnel…you have to love yourself » 

– Jessie Reyez

Jessie Reyez est une femme énergique qui donne son 100% et son audience lui redonne davantage d’énergie. C’est une auteure-compositrice-interprète qui est passionnée par son métier. Sa passion est contagieuse! La connexion entre elle et son public était magnifique. Jessie semblait parler à ses amis. C’était un spectacle où les différences étaient mises de côté : L’amour et la positivité étaient présents.

Le message de ce spectacle est :

«  Love who we wanna love » 

– Jessie Reyez

 

L’amour, l’énergie électrisante et la positivité étaient au rendez-vous.

 

Source de l’image : The Edge