The Neighbourhood : Chip-Chrome & The Mono-Tones

Le groupe américain de musique alternative rock, The Neighbourhood, nous revient avec leur nouvel album, Chip-Chrome & The Mono-Tones.

La première chanson qui m’a fait découvrir le groupe est leur succès Sweater Weather. Ce coup de coeur m’a menée à aller voir le groupe en spectacle à leur première venue à Montréal il y a quelques années.

Le seul album du groupe que j’ai écouté est leur premier I Love You sorti en 2013 où on y retrouve Sweather Weather . Je suis contente de les avoir redécouvert avec leur nouvel album À la première écoute, je trouve qu’il a terminé abruptement puisque j’étais plongé dans leur univers musical et j’aurais voulu entendre davantage plus de chansons.

Les chansons que j’ai apprécié sont Pretty Boy, Lost In Translation, Silver Lining et Devil’s Advocate.

Pretty Boy apporte de la douceur et un sentiment de calme à ce projet musical. Une douceur qui s’installe dès la première écoute de la chanson. Elle donne le ton à l’album. Tandis qu’à l’écoute de Lost in Translation, le début de la chanson m’en a rappelé une qui peut se retrouver sur l’album Life of Pablo de Kanye West. Donc, c’est un son plus mouvementé qui garde le côté doux et calme comme Pretty Boy.

Les chansons qui se retrouvent sur cet album sont des morceaux musicaux à découvrir puisqu’à chaque écoute on y retrouve quelque chose de spécial, un je-ne-sais-quoi. Un son vibrant, mais qui donne le goût de ne pas trop bouger. Un son alternatif-rock-indie avec des touches pop qui s’écoute bien. Un album de 11 chansons qui n’est pas trop long. Toutefois, j’aurais voulu qu’il y ait plus de morceaux musicaux pour mieux apprécier la musique du groupe américain.

Il est intéressant de redécouvrir un groupe parce que nous pouvons constater leur évolution musicale.

Finalement, le nouvel album du groupe The Neighbourhood est bien. Il y a une belle atmosphère sur Chip-Chrome & The Mono-Tones et elle se fait ressentir tout au long que les chansons défilent unes après l’autres.

Source de l’image : MXDWN

Les pétales de l’armure d’Hayley Williams

L’auteure-compositrice-interprète et membre du groupe Paramore, Hayley Williams nous présente son premier album solo, Petals for Armor.

Il est intéressant de la redécouvrir en solo puisqu’elle a fait plusieurs collaborations avec divers artistes. J’ai connu la musique d’Hayley Williams avec les chansons de Paramore mais surtout avec le succès de B.O.B., Airplanes. Donc, à l’écoute de ce projet, nous sommes en train de découvrir la plume de la chanteuse, les mots et les sons qui forment son univers musical.

Source de l’image : Wikipedia

Le titre de l’album, Petals for Armor, a capté mon attention. À l’écoute des chansons nous pouvons ressentir l’évolution de la chanteuse, mais ce projet musical semble être une incursion dans son univers personnel et musical.

Alors, c’est un beau titre avec une contradiction. Une armure peut être perçu comme un élément dur et sombre. Il semble que l’on veuille y cacher une partie soi pour ne pas se faire découvrir. Comment est-ce qu’une armure peut avoir des pétales? La beauté de la chose est que les pétales peuvent ressembler à des parties de notre vie qui peuvent être mieux comprises. Une pétale qui s’enlève pour mieux se comprendre. Une couche qui se retire de l’armure pour mieux se connaître. Un retour à soi et à la personne authentique que nous sommes.

Un coup de coeur les chansons Why We Ever, Dead Horse, My Friend, Leave It Alone et Watch Me While I Bloom. Aussi, il y a des paroles qui emmènent à réfléchir comme celles de la chanson Watch Me While I Bloom :

« How lucky I feel
To be in my body again
How lovely I feel
Not to have to pretend
Shocking to feel
A positive charge »

-Watch Me While I Bloom

Donc, l’armure qui peut être représentée par le corps semble avoir été retrouvée par Hayley. Elle revit de manière authentique puisqu’elle ne cherche plus à prétendre de bien aller. L’authenticité et la transparence de l’auteure-compositrice-interprète se font ressentir tout au long de l’album.

Petals for Armor est un projet musical à écouter pour entendre les histoires racontées par Hayley Williams. Enfin, cet album permet d’écouter différents sons et d’apprécier la musique de la chanteuse.

Source de l’image: NPR

La découverte surprise de The Teskey Brothers

The Teskey Brothers est un groupe en provenance de l’Australie que j’ai découvert après avoir écouté des chansons de Black Pumas et Manchester Orchestra sur Youtube. Wow! Cette découverte musicale m’a fait un grand bien.

Les membres du groupe font de la musique de style blues-rock-r&b-soul et leurs chansons sont remplies d’émotions. Je pense qu’il faut écouter leurs morceaux musicaux pour découvrir la beauté de la voix du chanteur et les paroles des chansons.

Donc, la pièce qui m’a fait découvrir le groupe australien est Hold Me.

Le groupe a deux albums Half Mile Harverst (2017) et Run Home Slow (2019) où on retrouve plusieurs de mes coups de coeurs comme Carry You, Paint My Heart, San Francisco et Sunshine Baby.

Donc, si tu aimes la musique de Leon Bridges, Black Pumas et du duo Pierce Brothers, je pense que tu auras un plaisir à découvrir ce groupe.

Enfin, leur plus récent projet musical se nomme Live at the Forum. The Teskey Brothers est un groupe que je vais continuer de suivre. Contente de cette découverte!

Source de l’image : Live Nation