Brittany Howard : un premier album solo

Brittany Howard, chanteuse du groupe Alabama Shakes, présente son premier projet solo nommé Jaime. Un album où elle traite de plusieurs sujets comme la famille, l’amour, être la meilleure version de moi-même, les relations amoureuses, etc.

Elle fait de la musique qui englobe plusieurs styles musicaux comme le r&b-soul-alternatif avec des petites touches de jazz. À l’écoute de Jaime, à quelques moments, nous pouvons entendre que sa voix a les mêmes teintes que Macy Gray. Une voix soul douce et profonde qui a un message à faire véhiculer. Nous ressentons toutes les émotions qu’elle veut partager.

Les chansons de ce projet musical s’écoutent bien puisque le rhythme changent de chansons en chansons. Elles ont toutes une particularité qui font découvrir le côté créatif et artistique de la chanteuse américaine. La chanson Goat Head fait allusion à son histoire familiale tandis que dans Georgia Brittany Howard chante son amour à une dame qui est plus vieille qu’elle.

Le processus de création

Source : Pitchfork

Brittany Howard a nommé son premier album Jaime puisqu’il s’agit du nom de sa sœur qui a perdue la vie lorsqu’elle était adolescente. Sa soeur, musicienne est celle qui a inspiré Brittany Howard à faire de la musique. 

Dans une entrevue de la BBC, elle a expliqué le processus de création de son album. Donc, Brittany Howard s’est installée à Topanga en Californie pour écrire ses chansons. Elle a tenté de jouer plusieurs instruments et de trouver l’inspiration, mais elle n’en trouvait pas. 

« But once I stopped trying, the songs came, and they came really complete. I could just hear all the parts. »

-Brittany Howard

Donc, cette partie de l’entrevue est importante pusiqu’au moment où elle a essayer de trouver des idées, les chansons lui sont venues. Howard pouvait entendre toutes les parties de ses chansons. Cette partie de l’entretien avec la BBC m’a fait réaliser qu’il ne faut pas se forcer à créer lorsque nous ne pouvons pas. Oui, il est important de faire ce que nous aimons, mais il faut pendre le temps de s’écouter, prendre une pause et laissez aller les choses. Let it go and let it flow! Follow the flow!

Britany Howard – Stay High

« I wondered what it was I wanted for myself next. I suppose all I want is to help others fell a bit better about being.»

-Brittany Howard*

Enfin, Jaime est un album où Brittany Howard dévoile des aspects de sa vie à son public. Un premier album qui permet de comprendre l’auteure-compositrice et d’entendre des morceaux musicaux qui nous emmène à explorer un univers où la liberté et l’amour sont présents. Un endroit où il fait du bien…d’être. 

*message écrit sur le compte Instagram du groupe Alabama Shakes

Source de l’image : NPR

La puissance des mots de Renée Wilkin

Renée Wilkin nous présente son troisième album,un album de 11 chansons où la musique soul-r&b-pop sont au rendez-vous. Il s’agit de Briser la chaîne

Briser la chaîne est un album qui peut toucher tout genre de personnes; celles en quête de réponses ou celles qui ont été brisées. C’est un projet musical où la force, la résilience et le courage se font entendre dans chacune des paroles. Comment surmonter nos montagnes et obstacles? La réponse se retrouve sur l’album…

René Wilkin a une voix forte et puissante qui te fait ressentir toutes les émotions qu’elle veut véhiculer.

Mes coups de coeur sont les chansons Diamant, Love Let Go, Tout ce que j’ai, Glitter Palace et Après tout .

Aussi, dans la chanson La chaîne, elle dit :

  «  … car la vie n’est pas parfaite, mais si on la laisse, elle nous bercera »

-Renée Wilkin

Ces paroles sont belles. Oui, la vie n’est pas facile puisque nous vivons des obstacles, mais il faut se laisser bercer afin de trouver réponse aux embûches.

Par exemple, dans la chanson Des Ruines, Renée Wilkin chante :

« Je construis une plus belle vie sur des ruines »

-René Wilkin

Les ruines nous permettent de nous reconstruire. Elles nous permettent de prendre des décisions éclairées pour mieux les surmonter. Les ruines peuvent nous faire arrêter ou nous faire avancer tout dépend ce que l’on choisit.

Enfin, Briser la chaîne, le troisième album de la chanteuse soul/r&b, est à écouter pour la puissance des paroles et pour les messages que les chansons véhiculent.

Source de l’image : Ville de St-Eustache

Une conversation avec le chanteur soul Clerel

Les soirées Sound of Soul se déroulent à la salle de spectacle Le Balcon situé au quartier des spectacles à Montréal. Ce sont des spectacles où le meilleur de la musique soul, r&b, motown et funk est présenté au public.

Le 18 octobre dernier, j’ai eu la chance d’assister à la prestation de Clerel où il a interprété plusieurs chansons comme Rock With You de Michael Jackson, All Night Long (All Night) de Lionel Richie, Let’s Stay Together d’Al Green, What’s Going On de Marvin Gaye, etc.

Donc, avant le spectacle de Clerel, nous avons discuté de son EP, de son parcours musical et de son processus de création.

La conversation avant le spectacle

EP : Songs form Under a Guava Tree

Pourquoi ce titre?

  • Sa famille avait un goyavier au Cameroun (son pays d’origine).
  • Le titre présente une partie marquante de sa jeune enfance.
  • Le goyavier était une façon de faire un clin d’oeil à ses origines et son parcours personnel. Donc, c’est de faire un clin d’oeil à ce petit garçon qui écoutait la musique et qui en aimait. Aussi, il ne pensait pas que ce petit garçon un jour allait faire de la musique professionnellement.

Vie familiale

  • Il vit à Montréal depuis 6 ans.
  • Sa famille a déménagé aux États-Unis où il y a vécu 5 ans.
  • Il a fait ses études universitaires en chimie. Après le BAC, il a déménagé à Montréal.
  • Être à Montréal était l’opportunité de s’allier à sa passion qui est la musique.
  • Clerel a toujours aimé chanter. Il écoutait les chansons des bandes sonores d’émission de jeunesse.
  • À l’université, il vivait au campus avec un coloc qui avait une guitare acoustique. Il était curieux à savoir comment fonctionnait la guitare. Donc, il a appris a joué en 2009.
  • Aussi, il a commencé à chanter.

Inspirations musicales

  • Il se rappelle à l’âge de 8 ans avoir écouter l’album de Jean-Jacques Goldman, des chansons de Françoise Zardy, du Jacques Brel, etc. Il était une éponge puisqu’il absorbait tout.
  • Il a découvert la musique soul à 19-20 ans où il a découvert des chanteurs comme Marvin Gaye, Al Green, etc.

«  Tu as l’impression de savoir comment les personnes se sentaient lorsqu’ils ont fait l’enregistrement de leurs chansons » .

– Clerel

  • Clerel écoute de la musique pop et il a des inspirations gospel.
  • L’église a été un des premiers endroits où il est tombé en amour avec la musique.
  • Il est surtout un auditeur.
  • EP : Il tente de se chercher et faire ressortir toutes ses influences musicales.
  • Burna Boy : il a arrive à synthétiser plusieurs sons.

Image (son branding)

  • Branding : c’est la musique soul parce que tu le ressens.

Processus créatif

  • Il avait fait beaucoup de reprises (cover) de chansons. Clerel a appris plusieurs chansons d’artistes qu’il aimait.
  • Il a fait beaucoup de soirée open mic à son arrivé à Montréal.
  • À quelques moments, il y a des mélodies qui lui passent par la tête, ou même il y a des situations qui l’inspirent ce qui fait qu’il peut écrire sur celles-ci.
  • Clerel a pris toutes ces différentes idées puis il a composé.

Chansons

  • Processus de quelques mois où il a « jammé » et construit graduellement les chansons.

Enregistrement

  • Clerel a travaillé avec Kento Kataoka avec qui il a enregistré les chansons dans son home studio.
  • L’été dernier ils ont enregistré les 5 chansons du EP.
  • Clerel aime travailler en équipe.

Des collaborations?

  • Tout est une question de feeling.
  • Il veut trouver des gens qui ont des compétences complémentaires aux siennes.
  • Son but cette année est de faire plus de collaborations.
  • Il a collaboré avec Fatoumata Gallas que l’on peut entendre sur la chanson Wild Things.

Message du EP

  • La dernière chanson est Kiss the Whole World. Les messages de la pièces sont ce qui nous fait avancer même si la vie est parfois difficile c’est que nous devons garder espoir et savoir qu’éventuellement, nous trouverons notre place et que ça marche.
  • Voix : sens de calme et de sérénité.

Thèmes

  • Espoir
  • Surmonter les obstacles et continuer d’aller de l’avant.
  • Désir de connexion et de réflexion sur un passé amoureux .
  • La musique vient en premier et les paroles viennent par la suite
  • Désillusion du monde autour de soi.
  • Il n’y pas nécéssaire de message qui est lié au titre du EP, Songs From Under a Guava Tree.

Il a un album complet qui sortira en 2020. Détails à venir….

Finalement, il y a avait une belle ambiance dans la salle du Balcon. La soirée Sound of Soul a été l’opportunité de découvrir des chansons et d’écouter les reprises favorites de Clerel.

Pour plus d’informations sur Clerel :

Source de l’image : Kanga in Space