There are more things beautifuk than Beyoncé

Je suis tombée sur ce livre au Indigo du centre-ville de Montréal. J’ai pris la photo puis je l’ai envoyée à une amie. Sur le coup, j’étais un peu choquée par le titre parce que Beyoncé est une artiste que j’admire beaucoup et que je suis depuis ses tous débuts au sein de Destiny’s Child.

There Are More Beautiful Things Than Beyoncé, est en fait un recueil de poèmes écrit par Morgan Parker. Il aborde divers sujets ; entre autres les femmes, mais plus précisément les complexités d’être une femme noire américaine. Ce recueil nous amène à nous questionner sur la perception de la femme en Amérique ; le regard que la société a sur elle mais également la perception qu’elle a d’elle-même.

«  These poems are an altar to the complexities of black American womanhood in an age of non-indictments and déjà vu, and a time of wars over bodies and power.» 

– Morgan Parker

Pourquoi inclure Beyoncé dans le titre ? Probablement parce qu’elle représente l’image d’une femme forte dans l’industrie de la musique. L’auteure fait d’ailleurs de nombreuses références au monde de la musique et au Hip-Hop.

Dans The President’s Wife, Morgan Parker écrit :

« What does beautiful cost do I afford it »

Quelle est ta définition de la beauté ? Faut-il payer pour être belle ?

Dans le poème, Please Wait (Or, There Are More Beautiful Things Than Beyoncé), l’auteure dit :

«  There are more things beautifuk than Beyoncé : self-awareness (…) lavender, education, becoming other people (…) ».

– Morgan Parker 

Donc, il faut s’accepter tel que l’on est. Oui, Beyoncé, la Queen du BeyHive peut être un modèle pour plusieurs d’entre nous, nous pouvons être inspirés par elle, mais nous ne devons pas absolument vouloir lui ressembler. Il ne faudrait surtout pas oublier que nous sommes des êtres humains à part entière.